Hiro’a n°159 – Pour vous servir : Fa’aiho ta’u tufa’a se visite aussi virtuellement

Pour vous servir

Musée de Tahiti et des îles (MTI) – Fare Manaha

Rencontre avec Miriama Bono, directrice du Musée de Tahiti et des îles. Texte : Lucie Rabréaud – Photos : MTI

 

Fa’aiho ta’u tufa’a se visite aussi virtuellement

 

Si le Musée ne peut plus accueillir de groupes scolaires à cause des restrictions sanitaires, il peut toujours partager ses expositions grâce à l’Internet. « Fa’aiho ta’u tufa’a » est disponible, depuis ce mois de janvier, en visite virtuelle, accompagné d’activités pédagogiques.

Avec les restrictions concernant l’accueil du public, le Musée de Tahiti et des îles ne peut aujourd’hui plus accueillir de classes. Mais les expositions ne resteront pas pour autant inaccessibles au public scolaire. Avec « Fa’aiho ta’u tufa’a », la direction du Musée inaugure les visites virtuelles. Un précédent, pour les anciennes salles des collections permanentes, a eu valeur de « test ». La visite de « Fa’aiho ta’u tufa’a » se veut plus dynamique, fluide et complète pour les utilisateurs. Non seulement, on peut arpenter la salle d’exposition temporaire mais également s’arrêter sur les œuvres au gré des envies. Des zooms invitent à observer tous les détails des œuvres et des liens à regarder les vidéos des artistes expliquant leur travail et leur démarche. Tous ces outils ont été complétés par des activités pédagogiques pensées et créées par Miriama Bono, la directrice du Musée. « Ces activités sont proposées pour tous les niveaux, de la maternelle au lycée. La diversité des œuvres de l’exposition le permettait. Par exemple, ce sera plus du travail d’observation pour les maternelles et des réflexions sur les regards des artistes pour les lycéens », explique-t-elle. Une fois l’exposition fermée, au mois d’avril, la visite virtuelle sera à la disposition de tout public, gratuitement, sur le site du Musée, qui continuera ainsi à faire vivre Fa’aiho ta’u tufa’a.

 

Une première !

Cette proposition de visite virtuelle complétée par des animations pédagogiques est une première pour le Musée. C’est un programme de l’État, « Été culturel », mis en place par le ministère de la Culture du gouvernement central, qui l’a financée. Mais c’est aussi la situation, si particulière, qui oblige tous les professionnels de la culture à trouver des solutions pour pallier l’accès restreint à leurs établissements. D’ailleurs, ces idées développées aujourd’hui impacteront la consommation culturelle de demain : « On réfléchit à pouvoir proposer ce même système sur certaines futures expositions. » Même si une exposition virtuelle ne remplacera jamais une visite réelle en salle, elle présente l’avantage d’élargir son public potentiel : celui des îles et l’international. Les contraintes ont aussi des côtés positifs même si Miriama Bono espère que les élèves auront l’occasion de revenir au Musée avant que l’exposition ne se termine pour voir « Fa’aiho ta’u tufa’a » en vrai. La visite virtuelle se transformerait alors en matériel pédagogique pour préparer ou continuer à travailler suite à la visite au Musée.

Visite 01 Visite 02 Visite 3 Visite 04

—————————

Pratique

L’exposition virtuelle est disponible à partir de ce mois de janvier. Les enseignants doivent envoyer un mail au Musée ([email protected]) afin d’en demander l’accès pour obtenir un code permettant de s’y connecter.

You may also like...