« Hiro’a shop », la culture polynésienne à portée de clic

[singlepic id=462 w=320 h=240 float=left]
Sur www.hiroashop.com, où que vous soyez dans le monde, vous pouvez acheter et recevoir plusieurs centaines de produits culturels exclusivement polynésiens : CD, DVD, livres, posters… Une nouvelle vitrine pensée et gérée par l’Institut de la Communication Audiovisuelle, qui a dû redoubler de détermination pour mener à bien ce projet innovant.

Vous connaissez tous l’ICA, l’Institut de la Communication Audiovisuelle, chargé de la conservation et de la valorisation du patrimoine audiovisuel de la Polynésie française. A ce titre, l’établissement édite de nombreux CD (musiques du Heiva) et DVD :  des collections d’archives restaurées comme Cinematamua, des productions telles que les coffrets « Anthologie du Heiva », les concours de danse Hura Tapairu, ou encore des films anciens dont l’ICA a acquis les droits tel que « Tabu » de F.W. Murnau. Des programmes qui sont de véritables trésors culturels ne demandant qu’à s’exporter, mais… la procédure d’achat via le site Internet de l’ICA était quelque peu complexe. On ne pouvait payer qu’en envoyant un chèque, éliminant d’emblée un certain nombre de clients (Américains, Néo-Zélandais, etc.) !  Même pour la clientèle européenne, habituée aux facilités et à la rapidité d’Internet, la manœuvre restait fastidieuse. Pour tenter de remédier à cet obstacle, le directeur de l’ICA, Eric Bourgeois, a conçu un nouveau projet : créer une plateforme Internet qui regrouperait un maximum de produits culturels polynésiens et fonctionnerait avec des modalités de paiement par carte bancaire.

Genèse d’un projet précurseur

De prime abord, l’idée de cette boutique virtuelle paraît simple. Elle s’est avérée en réalité être un travail ardu qui a demandé des années d’effort avant de les voir aboutir. Car l’ICA n’était pas habilité à recevoir des paiements en ligne : l’obtention des autorisations ainsi que la mise en place du dispositif technique et financier prendront près de 2 ans… « C’est une première dans l’administration polynésienne, explique Eric Bourgeois. La validation finale pour le paiement en ligne a dû être délivrée par les autorités de l’Etat (Trésor Public). Une fois cette étape franchie, nous avons travaillé à l’architecture technique de la boutique et débuté la mise en ligne des références. www.hiroashop.com a ouvert au public le 15 août dernier, tout d’abord avec les produits de l’ICA puis progressivement nous avons enrichi notre offre avec les autres établissements culturels (Musée de Tahiti et des îles, Heiva Nui), mais aussi avec les éditeurs privés.  D’ailleurs, j’invite tous les écrivains, artistes et producteurs locaux à nous contacter : Hiro’a Shop est ouvert à tous, sans droit d’entrée, ajoute le directeur de l’ICA. Nous acceptons également les ouvrages réalisés à compte d’auteur. Ainsi, Hiro’a Shop représente une formidable opportunité d’exporter son produit. L’objectif de cette plateforme est d’offrir à l’international une vitrine des produits culturels polynésiens, contribuant à faire connaître notre Pays mais aussi à développer une activité économique localement. Nous vendons des produits polynésiens depuis la Polynésie. Mais cette initiative est également une ouverture du marché culturel local sur les réseaux de distribution, et ce, malgré son étroitesse. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si c’est un établissement public qui a initié ce projet de « boutique culturelle » en ligne, l’équilibre financier reste encore fragile et le travail doit être encore renforcé durant les 12 prochains mois. Mais le développement et la valorisation de la culture sont trop essentiels pour les penser uniquement en terme économique. »

Aujourd’hui, le catalogue Hiro’a Shop compte 300 références, le but étant pour l’ICA d’arriver à 400 d’ici à la fin de l’année. Désormais, l’équipe se concentre sur l’extension du catalogue et le référencement de la boutique.

Une première en Polynésie

L’ICA et le Trésor Public ont travaillé près de 2 ans avant de pouvoir adopter le dispositif de règlement des produits par Internet. « Comme ce procédé est une première en Polynésie pour un établissement public, il a fallu prospecter le terrain réglementaire, puis accomplir toutes les formalités administratives, explique Pascal Perea, trésorier des établissements publics. Eric Bourgeois, le directeur de l’ICA, a apporté à ce projet toute sa volonté, avoue-t-il : convaincre son Conseil d’Administration de l’utilité d’un tel site de vente en ligne, obtenir l’autorisation du ministère des Finances Publiques en Métropole, modifier l’arrêté institutif de son établissement afin de prévoir le mode de paiement en ligne, avoir une dérogation pour l’ouverture d’un compte bancaire privé encaissant des fonds publics… Le chemin a été fastidieux, mais le résultat est là, poursuit Pascal Perea. La mise en place de ce projet a fait l’objet d’une vigilance sans faille de notre part pour disposer de toutes les garanties financières, juridiques et techniques nécessaires ; car un établissement public ne peut supporter le risque de fraudes bancaires. » Autant d’aspects aujourd’hui verrouillés qui ont permis à hiroashop.com de voir le jour.

Hiro’a Shop, c’est :

Plus de 300 références à ce jour (CD, DVD, livres et fichiers MP3), dont :

– Des DVD (films et documentaires de l’ICA)

– Des CD de musique traditionnelle (ICA, Tamariki Poerani, Manuiti et TAVT) et de variété (Andy Tupaia, Angelo…)

– Des livres (éditions Au Vent des Îles, Haere Po, Univers polynésiens, Musée de Tahiti et des Îles, Maison de la Culture, Corinne Raybaud, Société des études océaniennes, Patrick Pons, …)

– Des affiches du Heiva

– Des fichiers dématérialisés en téléchargement (musique et film)

Les fichiers dématérialisés, une aubaine…

On assiste à un engouement pour l’art de transformer tous les supports médias (CD, DVD) en fichiers numériques. Pour des raisons de conservation et de stockage mais aussi pour des raisons écologiques, le mot d’ordre est donné : il faut dématérialiser. Même si un fichier numérique ne remplacera jamais un objet, vous pouvez désormais acheter et télécharger des albums de musique et des films de cette manière. Hiro’a Shop compte développer ce type de produits sur son catalogue. Fini d’attendre son colis avec impatience à la boîte aux lettres, vous achetez un album dématérialisé de musique et pouvez l’écouter quelques minutes après ! D’autre part, ces fichiers permettent aux artistes de commencer à faire connaître leur travail sans frais de duplication.

Pourquoi ils ont rejoint www.hiroashop.com ?

La maison d’édition Au Vent des Îles, la plus connue hors des frontières polynésiennes, possède déjà son propre site Internet de vente en ligne. Pour autant, l’éditeur Christian Robert a souhaité s’associer à l’ICA pour « supporter la dynamique du projet, novateur et très intéressant, dit-t-il. C’est un partenariat intelligent avant d’être commercial, poursuit Christian Robert, car la démarche de Hiro’a Shop, qui est de mettre à disposition le fait culturel polynésien via Internet, est prometteuse. L’ICA a d’ailleurs une longueur d’avance sur le sujet et bien que marchand, le site est aussi une vitrine, un outil de communication pour le Pays ».

Dominique Morvan, directrice des éditions Univers polynésiens, partage cette vision tout en trouvant dans Hiro’a Shop un avantage certain : la possibilité pour le public d’acheter ses ouvrages en dehors de la Polynésie. « Vu la taille de ma structure, je ne peux pas gérer mon propre site de vente en ligne. D’autre part, Hiro’a Shop me permet d’éviter le réseau de distribution international habituel, qui exige des tirages énormes et des frais de stockage que je ne peux pas assumer. Avec la plateforme Hiro’a Shop, le procédé de vente et de distribution est simple. Et il est extrêmement gratifiant de savoir qu’il y a des personnes au Chili ou aux Etats-Unis qui s’intéressent à nos ouvrages. »

Hiro’a Shop est pour vous !

Vous êtes artiste, producteur, écrivain : vous êtes le bienvenu sur www.hiroashop.com !

Ouvert à tous et sans droit d’entrée, grâce à cette plateforme, vos produits seront en vente dans le monde entier.

Institut de la Communication Audiovisuelle

Ouvert du lundi au vendredi, de 7h à 17h

Tel : 50 67 50 – [email protected]www.ica.pf

www.hiroashop.com

You may also like...