N°126 – Du classique au métal, des concerts pour tous les goûts

Conservatoire Artistique de Polynésie française (CAPF)- Te Fare Upa Rau

 4 AFFICHE OFFICIELLE rock-sur-scene (4)

Rencontre avec Frédéric Cibard, chargé de la communication au sein du Conservatoire Artistique de Polynésie française, et Sébastien Vignals, chef du département des Musiques actuelles. Texte et photos Elodie Largenton.

 

Ce sont des rendez-vous appréciés par les mélomanes : le concert de la femme, le concert des petits ensembles et des jeunes talents, et les concerts Rock sur scène font leur retour en ce mois de mars. L’occasion d’admirer les ensembles et solistes féminines du conservatoire, mais aussi de voir jeunes et moins jeunes faire leurs premiers pas sur scène.

Pas moins de vingt-cinq concerts et galas sont au programme du Conservatoire Artistique de Polynésie française, cette année. Au cœur de cette saison très riche, trois rendez-vous bien connus des amateurs de musique. Il y a d’abord le 7ème concert de la femme, organisé le 9 mars par le CAPF en partenariat avec le club Soroptimist de Tahiti et la mairie de Pirae, à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes. Comme le rappelle Frédéric Cibard, chargé de la communication au sein du conservatoire, avec ce concert caritatif « les femmes aident les femmes ». Les recettes sont reversées au club Soroptimist afin qu’il puisse ensuite mener des actions de prévention contre les cancers féminins, aider des jeunes femmes à s’inscrire en BTS ou à suivre une prépa littéraire en Métropole, comme ce fut le cas pour une élève des Tuamotu. Le programme de ce concert de musique de chambre est exclusivement féminin. Des élèves de haut niveau et des professeures joueront six œuvres, au piano, à la flûte, à la clarinette ou encore au violon. En ouverture du concert, des jeunes et brillants danseurs avancés de la section des arts traditionnels donneront un spectacle de danse tahitienne « pour montrer qu’ils sont solidaires de cette cause », souligne Frédéric Cibard.

La jeunesse à l’honneur

Place, ensuite, aux jeunes talents. À partir de deux ans de musique, il est demandé aux élèves d’intégrer des petits orchestres. Ces jeunes musiciens débutants jouent dans leur formation et vont avoir l’occasion, le 17 mars, de rencontrer le public pour la première fois. « Les petits ensembles sont le vivier des grands orchestres de demain. On a parfois de très belles surprises, de jeunes virtuoses sont repérés lors de ce concert », rapporte Frédéric Cibard. Ce rendez-vous n’est pas réservé qu’aux cordes – le fameux petit orchestre, dont les apprentis musiciens deviendront un jour membre de la formation symphonique – et aux ensembles instrumentaux (flûtes, clarinettes, violoncelles), les ensembles traditionnels de ukulele, les percussions et les guitares folk sont aussi de la partie.

 

Découvrir les joies de la musique sur scène, c’est également ce qui est proposé aux élèves du département des Musiques actuelles avec les concerts Rock sur scène, les 22 et 23 mars. Formés et coachés par Sébastien Vignals, Bruno Demougeot et Mimifé, huit groupes vont ainsi reprendre en live des grands standards du rock, en allant aussi voir du côté de la soul, du reggae ou encore du métal. « Il y a énormément de sensibilités musicales qui se croisent, cela donne des soirées endiablées, raconte le responsable de la communication du conservatoire, C’est le concert qui sort le plus de la ligne habituelle du CAPF ». Le département des Musiques actuelles a été ouvert il y a trois ans, en même temps que le département de Jazz. À ce propos, on peut déjà noter qu’en avril aura lieu le premier festival international de jazz du conservatoire avec deux invités prestigieux : la chanteuse américaine Avis Harrell et le pianiste vénézuélien Otmaro Ruiz.

 

Pratique

– 7ème concert de la femme : vendredi 9 mars à 19h30, dans la grande salle de la mairie de Pirae. Tarif unique : 2 000 Fcfp.

– Concert des petits ensembles et des jeunes talents : samedi 17 mars à 16h, au Pearl Beach Resort de Arue (ex-Radisson). Tarif unique : 1 500 Fcfp.

– Concerts Rock sur scène : jeudi 22 et vendredi 23 mars à 19h30, au Petit Théâtre de la Maison de la Culture. Tarif unique : 1 500 Fcfp.

+ d’infos : 40 50 14 18, [email protected]

 

Trois questions à Sébastien Vignals, chef du département des Musiques actuelles.

Comment les élèves abordent-ils ces concerts Rock sur scène ?

Aller sur scène, c’est le but de ce département. Les élèves sont d’ailleurs prévenus en début d’année, en août, les dates des concerts sont connues avant même les premiers cours. La confrontation avec le public, c’est très important. Si on travaille, ce n’est pas pour jouer dans la salle de répétition toute l’année, c’est pour se présenter au Petit Théâtre. L’idée est de permettre à ces amateurs de travailler avec des ingénieurs du son professionnels, d’avoir une scène avec du matériel professionnel – des retours, des micros HF… C’est une mise en condition quasi-professionnelle. Évidemment, il a aussi le spectacle, le jeu de scène, la complicité avec le public d’autant qu’au Petit Théâtre, on est très proche des gens et cette promiscuité est intéressante. Jusqu’à présent, il n’y a jamais eu de gros blocage, mais il y a toujours du trac, et il en faut de toute façon, sinon c’est dangereux. Mais une fois les 30 premières secondes passées, ils sont lancés, le trac est oublié et laisse place à la concentration et au plaisir.

Comment les groupes sont-ils formés ?

On compose les groupes en fonction des affinités musicales et non pas des âges. J’ai déjà eu dans le même groupe des adolescents et des retraités, mais qui aimaient la même musique. C’est la culture musicale qui va faire qu’on va associer les gens entre eux. Ça se mélange très bien, le choc des générations apporte des choses très drôles en répétition. L’année dernière, on avait une retraitée qui ne voulait faire que de la musique des années 1980 et il y avait deux adolescentes, deux pianistes, qui ne voulaient faire que des chansons récentes. Cela a permis à chacun de découvrir des musiques.

Que deviennent les groupes après ces concerts de mars ?

Après Rock sur scène, on prépare la Fête de la musique et certains groupes se produisent aussi dans des bars. Le groupe de metal a ainsi été invité à faire une représentation au Paradise pour Halloween. Créé à l’occasion de la venue de Fabian Le Castel en août dernier pour assurer la première partie de son spectacle, le groupe de reggae Shaman est désormais produit. Après le concert, le producteur nous a dit qu’il nous gardait et qu’il voulait nous produire. Là, on est en phase de création, on est en train de composer. Et puis, il y a aussi eu la révélation Ugo. C’était la toute première année du département Musiques actuelles, on fonctionnait avec un seul groupe et le chanteur, Ugo, a signé avec Warner l’année suivante. Il fait aujourd’hui les premières parties de Christophe Maé en France.

You may also like...