N°112 – La symphonie d’Elvis Presley

Conservatoire artistique de Polynésie française – Te Fare Upa Rauconcert rock capf

 

Rencontre avec Frédéric Rossoni, chef d’orchestre, Rocky Gobrait, Andy Tupaia, Guillaume Matere, Teiva LC, chanteurs, et Mimifé, chanteuse.

 

 

Rendez-vous en mai prochain pour découvrir l’œuvre mythique du King jouée par l’orchestre symphonique du Conservatoire. Un « grand » orchestre renforcé d’une section Rock qui accompagnera les plus belles voix locales, notamment et naturellement notre Elvis préféré, Rocky Gobrait. Deux soirées exceptionnelles qui vous transporteront dans l’univers du King.

Lorchestre symphonique du Conservatoire nous a habitués à des concerts annuels qui sont toujours des évènements. On n’est pas prêt d’oublier, par exemple, le concert hommage aux Beatles, donné en avril 2013, ou « Tãmau, la permanence », joué en mai 2016 où le Boléro de Ravel était interprété, pour une première mondiale, par des danseurs de ‘ori tahiti. Deux œuvres qui ont particulièrement marqué la scène musicale et artistique de Papeete.

Les prochains rendez-vous du 19 et 20 mai ne feront pas exception à la règle. Intitulées « Elvis for ever », ces deux soirées enchanteront sans aucun doute l’ensemble des mélomanes polynésiens. De « Burning Love » à « Love me tender », les 50 musiciens de l’orchestre symphonique, accompagnés des plus belles voix du fenua – Andy Tupaia, Teiva LC, Rocky Gobrait, Guillaume Matarere, Mimifé – revisiteront les plus grands standards du King en version symphonique. Une alliance inédite pleine d’émotions où les titres inoubliables d’Elvis Presley prennent une nouvelle dimension.

 

Ne manquez sous aucun prétexte ce florilège exceptionnel en hommage à ce chanteur qui reste, 40 ans après sa mort, une icône du rock’n’roll. Et pour nous en parler, voici quelques mots des principaux protagonistes…

 

Frédéric Rossoni, chef d’orchestre

 

Comment est né ce projet ?

Rocky Gobrait me parle depuis plusieurs années de ce projet musical, il le souhaitait depuis longtemps. Nous en avons discuté avec Fabien Dinard, le directeur du Conservatoire, qui avait justement l’idée de proposer un hommage à Elvis pour les 40 ans de sa mort, qui sont célébrés cette année.

 

En quoi consiste ton travail pour ce concert ?

Je fais toutes les retranscriptions et je crée les arrangements musicaux pour chacune des chansons qui seront interprétées. Il y a eu peu de concert symphonique des chansons d’Elvis, l’unique référence que je connaisse est celle du concert qu’il a donné à Hawaii en 1973 avec l’orchestre symphonique.

 

De la musique symphonique sur des titres plutôt rock, ça marche bien ?

Oui ! Nous sommes en phase de répétition actuellement mais déjà, l’alchimie fonctionne. Le résultat va être formidable. 50 musiciens, 5 excellents chanteurs, des choristes…

 

Comment avez-vous choisi les chansons à interpréter ?

J’ai d’abord fait une sélection, parmi les titres d’Elvis les plus connus. Et ce sont les chanteurs qui ont ensuite sélectionné les chansons en fonction de leurs affinités. Ils en joueront 24.

 

 

 

Rocky Gobrait, chanteur

 

Tu es notre Elvis polynésien, cet événement doit être très particulier pour toi ?

Oui effectivement ! Je fête tous les ans Elvis à Tahiti ; et pour les 40 ans de sa mort, je suis en pleine préparation d’une tournée internationale : de tous nouveaux costumes, 4 mois, 76 soirées, à Tahiti, dans les îles, mais également à Auckland, San Diego, Vegas… Et, pour finir, les 2 soirées avec le Conservatoire au Grand Théâtre de la Maison de la Culture. C’est un honneur de jouer Elvis avec les 53 musiciens de l’orchestre symphonique.

 

Justement, comment se passent les répétitions ?

Très bien. Je connais mon répertoire, avec Fréderic Rossoni – un chef d’orchestre exceptionnel – on progresse bien en se mettant d’accord sur la structure de la musique et les autres chanteurs sont excellents. Nous avons chacun notre style, notre voix, notre façon de chanter. Nous chantons tous Elvis à notre manière et c’est ce qui fait tout le charme de ce concert.

 

Si tu pouvais adresser un message à Elvis Presley, que lui dirais-tu ?

Je lui dirais merci. Cela fait 21 ans que je chante et que j’imite Elvis, que je suis dans sa peau. Depuis que je vis de cette passion, c’est que du bonheur. Je vis grâce à mon idole, chaque concert que je donne est formidable. Donc oui, merci Elvis…

 

 

Andy Tupaia, chanteur

 

« Le Conservatoire m’a contacté pour faire partie de l’aventure Elvis. C’est un registre que je ne connais pas trop, mais Elvis, c’est Elvis. Il n’y en a pas deux comme lui ! J’ai tout de suite accepté, car c’est toujours un immense honneur autant qu’une joie de jouer avec les musiciens de l’orchestre symphonique. Quelle que soit la musique jouée, nous parlons le même langage. Avec les autres chanteurs, on s’éclate, on échange… Et quelle chance d’avoir avec nous le talentueux Rocky Gobrait ! Il apporte beaucoup à tout le monde. Enfin, je trouve très intéressant de proposer ce type d’événement au public, cela donne une bouffée d’air de grande qualité à la scène musicale locale. »

 

 

Guillaume Matarere, chanteur

 

Tu es un habitué des productions du Conservatoire, que penses-tu de ce projet « Elvis for ever » ?

Oui, c’est ma 5ème participation avec le Conservatoire. Pour un artiste, il n’y a rien de mieux que de chanter accompagné des musiciens de l’orchestre symphonique. C’est le summum ! Et je suis également ravi que pour ces concerts, nous soyons accompagnés de mes choristes, le « Local Band ».

 

Est-ce qu’Elvis fait partie de ton répertoire ?

Je connais bien la musique d’Elvis, je le chante même régulièrement. Nous n’avons pas du tout la même tessiture de voix, je chante haut, 2 à 3 tons de plus. Frédéric Rossoni – dont je salue le travail – a adapté les arrangements musicaux des chansons que je vais interpréter à ma voix.

 

Est-ce que tu connais les autres chanteurs qui participent ?

Oui, je connais bien Teiva LC, nous travaillons souvent ensemble. Avec Andy, nous avons déjà participé ensemble au concert des Beatles. C’est la première fois que je vais chanter avec Mimifé dont je suis fan, et je découvre également Rocky, un artiste talentueux et incontournable. Je suis certain que le public va adorer ce concert qui sera magnifique et d’un excellent niveau…

 

Teiva LC, chanteur

 

« Lorsque le Conservatoire m’a proposé de faire partie de ce projet, j’ai immédiatement dit oui. Il y a toujours la même adrénaline à chanter avec un orchestre de cette envergure. D’autant que j’adore Elvis Presley, je le chante très souvent. Pour ce concert, nous aurons deux styles très différents puisque nous chanterons tantôt avec l’orchestre symphonique, tantôt avec le rock band, dont certains des morceaux que j’interpréterais. C’est tellement grisant ! Et quelle chance d’être avec des artistes qui ont tous beaucoup de talent. Tout s’annonce très bien, j’ai rarement vu des répétitions aussi rapides, tout le monde est sur la même longueur d’ondes. Déjà avec le concert des Beatles, le public a répondu présent et en a même redemandé. Avec Elvis, il y aura au moins le même enthousiasme, ça va exploser ! »

 

Mimifé, chanteuse

 

C’est la première fois que tu vas chanter avec l’orchestre du Conservatoire, cela te fait quel effet ?

Cela m’enchante. J’ai souvent assisté aux concerts du Conservatoire et notamment les Beatles, un événement génial ! Ce n’est pas tous les jours que l’on est invité à ce type d’aventure, je suis honorée d’en faire partie. L’ensemble philarmonique du Conservatoire est impressionnant, avec la musique jouée « en grand », on se sent emporté. Frédéric Rossoni est lui aussi impressionnant par son travail, son talent et son humilité.

 

Est-ce qu’Elvis fait partie de ton répertoire ?

Disons qu’Elvis n’avait jamais été sur mon chemin jusqu’à présent. Depuis, j’écoute. J’ai choisi des chansons qui me parlent, que je vais pouvoir réinventer avec ma sensibilité. J’aime avoir ce genre de défi à relever.

Comment le travail se passe-t-il avec les autres chanteurs ?

Ce sont de belles rencontres. Nous venons d’univers musicaux très différents et je trouve le contraste très enrichissant. Et nous sommes sommes tous là pour le même objectif : au service de la musique et du public.

 

 

Elvis for Ever : Pratique

 

Vendredi 19 et samedi 20 mai, à 19h30

Au Grand Théâtre de la Maison de la Culture

+ d’infos : 40 54 14 18 – www.conservatoire.pf[email protected]

 

 

 

Rencontre avec Frédéric Cibard, attaché de direction au Conservatoire.

 

Jazz, classique et rock… en mars, le Conservatoire est sur toutes les scènes !

 

Le Conservatoire va donner du rythme au mois de mars, avec 4 concerts à noter dès à présent dans vos agendas !

 

« Le Conservatoire propose, cette année, un nombre impressionnant de concerts et de galas. Nous battons même notre record, avec toujours la même exigence : la qualité musicale, mais également, le plaisir sur scène, et le plaisir offert au public. Et le mois de mars démarrera en fanfare avec quatre concerts. Bravo aux professeurs et aux chefs d’ensembles pour leur remarquable investissement. Le public adorera. »

 

6ème concert de la Femme

Vendredi 10 mars, à 10h30

Grande salle de la Mairie de Pirae

Thème : « le Jazz et la Femme », avec le Big Band et les formations du Conservatoire

Tarif : 2 000 Fcfp

 

Organisé dans le cadre de la Journée Internationale de la Femme par le Conservatoire Artistique de la Polynésie française et le Club Soroptimist International de Papeete, au profit de l’enfance méritante mais défavorisée, ce concert fera la part belle au jazz sous toutes ses formes, du Big Band aux formations plus restreintes. Les amateurs du style apprécieront.

 

Concert des classes de Piano

Samedi 11 mars, à 15h

Grande salle de la Mairie de Pirae

Thème : le piano dans l’Histoire de la Musique

Entrée libre

 

Tous les élèves des cinq classes de piano du Conservatoire joueront pour le public ainsi que pour leurs professeurs, à l’occasion de ce concert/audition mis en scène autour de l’Histoire du Piano, époque après époque. Avec justesse et bonne humeur, les musiciens en herbe, soutenus par leurs enseignants, mettront en pratique leur travail et leur passion, à l’épreuve du grand répertoire. Pour les fans de piano et de la belle musique.

 

Concert des petits ensembles du Conservatoire

Samedi 18 Mars, à 16h

Salon Matisse de l’Hôtel Le Méridien Punaauia

Tarif : 1 000 Fcfp

 

Ce concert des jeunes talents donné par les musiciens du petit orchestre à Cordes du Conservatoire, avec les ensembles de flûte, de clarinette, de violoncelle, de ‘ukulele et de percussions traditionnelles, vous séduira dès les premières mesures. Le programme permet à ces musiciens en herbe d’effectuer leurs premiers pas sur scène. En vedette, le petit orchestre à cordes, qui avait marqué l’édition du Téléthon 2016 en proposant trois Flashmob. Un concert familial, permettant aux parents de découvrir le bonheur de jouer en formation d’ensembles.

 

2ème concert « Rock en Scène »

Vendredi 24 mars, à 19H30

Petit Théâtre de la Maison de la Culture

Tarif : 1 000 Fcfp

 

Pour la deuxième année consécutive, place au concert des groupes de Rock/Pop/Métal du jeune département des Musiques actuelles du Conservatoire, qui fêtera ses trois ans ! Aucun doute : jeunesse peut rimer avec talent, et assurément, les musiciens du département Musiques actuelles du Conservatoire possèdent cette qualité ! Un véritable souffle d’énergie remplira la salle du Petit Théâtre de la Maison de la Culture, avec une ambiance « Festival ». L’année dernière, les fans avaient littéralement adorés !

 

Vous aimerez aussi...