N°110 – Un étonnant mariage au salon des Marquises

Service de l’Artisanat Traditionnel – Pu ‘ohipa rima’iisalon marquises-dimanche 15.11 (9)

Rencontre avec Sarah Vaki, présidente de la fédération Te Tuhuka o te Henua Enana et Isabelle Arciero-Mahier, artiste.

Texte : DB.

 

Le salon des Marquises est prévu du 18 novembre au 4 décembre, à Pirae. En plus des stands d’artisans, des spectacles de danse seront proposés ainsi que des animations avec une invitée d’honneur : Isabelle Arciero-Mahier, artiste plasticienne, créatrice de textile en cocons de vers à soie et soie d’araignées. Elle envisage des réalisations mêlant ses textiles au tapa traditionnel.

La fédération Te Tuhuka o te Henua Enana organise la 43ème édition du salon des Marquises. Des artisans de 29 associations ont répondu à l’appel. Ils viennent de Fatu Hiva, Hiva Oa, Tahuata, Nuku Hiva, Ua Pou et Ua Huka avec, dans leurs valises, des centaines d’œuvres originales.

Les créations exposées sont issues d’une sélection rigoureuse des meilleurs produits de la Terre des Hommes. Ce sont des sculptures, des umuete, des parures en os, en graines… Les objets présentés sont fabriqués à partir de ressources typiquement marquisiennes : essences de bois, pierre et notamment pierre fleurie – que l’on ne trouve que sur l’île de Ua Pou -, graines, tapa réalisé à partir des écorces de uru, de mûrier ou de banian… Tout au long du salon, des démonstrations seront proposées ainsi que des spectacles de danse assurés par les groupes Kaikaia, Te toa vii fenua enana et Kaipeka.

Da la soie au tapa

Cette nouvelle édition est marquée par la présence d’une artiste peintre, plasticienne, créatrice de textile en cocons de vers à soie et soie d’araignées, invitée d’honneur du salon des Marquises : Isabelle Arciero-Mahier. Cette dernière  voyage à travers le monde depuis son enfance à la rencontre des peuples et des communautés artisanales. Elle a notamment travaillé au Brésil, en Colombie, en Thaïlande, à Madagascar, en Chine… Lors de ses voyages, elle partage et enrichit ses expériences auprès de visiteurs, d’artistes, d’artisans, d’adultes et d’enfants, de personnes en difficulté… « Je veux que chacun puisse se réaliser et vive des moments intenses de création individuelle ou commune », explique-t-elle.

L’artiste s’intéresse en particulier à la fabrication du tapa et aux réalisations contemporaines possibles mêlées à la soie, puisqu’une des écorces utilisées est celle du mûrier… de vers à soie. « La démonstration de Sarah Vaki lors de notre rencontre au Musée du Quai Branly pendant l’exposition Mata hoata m’a fortement stimulée pour de nouvelles créations. »

Expositions et défilés

« Ma route de la soie me mène en Polynésie », explique Isabelle Arciero-Mahier. Elle y vient avec plusieurs objectifs : rencontrer les artisans polynésiens, les partenaires intéressés par son projet d’échange culturel et de création de ponts culturels, artisanaux, traditionnels et artistiques. A l’issue du salon des Marquises, elle envisage des expositions et défilés originaux avec les savoir-faire traditionnels polynésiens, marquisiens et auvergnats (elle réside dans le département du Puy-de-Dôme, Région d’Auvergne-Rhône Alpes) dans le respect de l’environnement. De quoi piquer la curiosité des visiteurs !

 

Salon des Marquises : PRATIQUE

Sur le site Aorai Tini Hau (entièrement réaménagé)

Du 18 novembre au 4 décembre, de 8h à 19h

Inauguration officielle : samedi 19 novembre à 10h

+ d’infos : Sarah au 87 747 538 ou Véronique au 87 794 626

www.artisanat.pf

 

 

 

You may also like...