N°89 – Un hommage à l’humour polynésien

Culture bouge > Maison de la Culture – Te Fare Tauhiti Nui

 

 

Rencontre avec Hinatea Ahnne, responsable de la régie technique et production de la Maison de la Culture.

Propos recueillis par VH.

 

 

Le Tahiti Comedy Show – Pute ‘Ata, dont les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 12 février, est un concours qui a pour but de mettre à l’honneur l’humour polynésien tout en rendant hommage à son précurseur dans son expression théâtrale, Maco Tevane.

 

 

D’où est venue l’idée de ce concours ?

 

Hinatea Ahnne : Maco Tevane, l’auteur de la comédie Papa Penu et Mama Roro, est décédé en août 2013. Après le décès de son père, Heremoana Maamaatuaiahutapu, qui était alors directeur de la Maison de la Culture, a sorti de ses cartons cette idée de festival, d’une part pour rendre hommage à son père, et plus largement pour célébrer le comique polynésien dans sa forme théâtrale. Déjà à l’époque des Ari’oi, on faisait des numéros pour faire rire les gens. C’est une forme d’expression qui est restée à travers les âges et qui depuis quelques années se présente sous une nouvelle forme avec par exemple les « Hiro’s », « Rai & Mana » ou encore « Méga la blague ». Le comique polynésien revient au goût du jour. Et avec le succès de la pièce en tahitien « Papa Penu, Mama Roro », présentée en 2012 au Petit et au Grand Théâtre et qui a fait salle comble à chaque fois, Heremoana souhaitait créer un événement autour du rire, avec un vrai travail de réflexion. La formule du concours nous a semblé être la meilleure façon de le réaliser.

 

Ce concours avait été lancé l’année dernière, pour finalement être reporté à ce mois-ci, pourquoi ?

Tout simplement en raison d’une contrainte administrative… En tant qu’établissement public administratif, nous ne pouvons accepter que les candidatures sous forme de patente ou d’association de loi 1901, parce qu’il y a un cachet à remettre au gagnant et nous ne pouvons pas le remettre à une personne physique, c’est une loi administrative. Beaucoup de jeunes voulaient s’inscrire mais n’ont pas pu à cause de cette règle, c’est pourquoi nous avons dû reporter le concours.

 

Comment avez-vous résolu le problème ?

Grâce à l’Union Polynésienne pour la Jeunesse (UPJ), qui s’est associée à l’événement. C’est une association de loi 1901 qui n’a pas les mêmes contraintes que nous et peut reverser le cachet à une personne physique. Pour l’anecdote, il se trouve que l’UPJ, qui organise chaque année le concours Upa Nui basé sur la danse, souhaitait organiser un autre événement s’adressant aux jeunes. Elle travaillait sur un projet similaire au Tahiti Comedy Show, autour du rire, avec comme toile de fond une pédagogie, une réflexion, un thème qui permette aux jeunes de prendre conscience de leur devoir citoyen. Nos projets se rejoignaient : nous avons donc fusionné nos efforts et le nom de l’événement : Tahiti Comedy Show – Pute ‘Ata. Ensemble nous avons revu le règlement, allégé le mode d’inscription et créé deux catégories : une catégorie « stand-up », qui s’adresse aux candidats individuels, et une catégorie « open », dans laquelle il peut y avoir des groupes. Chacune des deux catégories s’attache à mettre en valeur un thème différent. Le « stand-up » est plutôt lié à l’actualité et au quotidien polynésien, tandis que la catégorie « open » est liée à la mise en valeur de la langue polynésienne.

 

Qu’y a-t-il à la clé pour les participants ?

À l’issue du concours, il y a un cahier des prix de 400 000 Fcfp. 150 000 Fcfp pour le gagnant en « open », 150 000 Fcfp pour le gagnant en « stand-up » et 2 prix spéciaux, le coup de cœur du jury et un prix promotion des langues à 50 000 Fcfp chacun.

Nous allons également essayer de créer la rencontre entre nos gagnants et des humoristes professionnels, en proposant à ceux qui font venir des humoristes sur To’ata ou au Grand Théâtre de permettre à nos vainqueurs de jouer en première partie de leurs invités.

 

« Tahiti Comedy Show – Pute ‘Ata » : Pratique

• Inscriptions : jusqu’au 12 février inclus, via Facebook “UPJ POLYNESIE”, sur place (Tél.: 40 50 82 20), et lors des deux journées de casting

• Casting : mercredi 11 février de 13h à 17h et jeudi 12 février de 15h à 18h au Petit Théâtre

• Annonce des finalistes : 3 jours après le passage des candidats

• Finale : vendredi 20 février au Grand Théâtre

+ d’infos : Maison de la Culture – 40 50 31 10 – [email protected]

 

You may also like...