N°81 – Nouveautés Spéciales 14ème salon Lire en Polynésie

« Petit précis sur le racisme en Océanie »
Auteur : Jean Guiart
Editeur : Te Pito o te Fenua
Les jugements sur le racisme en Océanie ont tendance à se fonder à chaque fois sur ce qui s’est déroulé d’une île à l’autre. Le problème n’est jamais envisagé dans son ensemble, avec ses variations locales, ses hauts et ses bas, les lieux où il a été relativement faible, parfois très faible, en opposition avec ses crimes et ses massacres. Le Pacifique sud a ses ombres sanglantes, mais aussi ses lumières peu connues. La généralité est celle de la croyance à la supériorité de l’Occident et de ce que l’on désignait alors comme la race blanche. Mais il arrivait que la réalité du terrain se traduise par des relations moins tendues ici ou là et que des personnages particuliers illuminent tel ou tel paysage. Ou que des raisons politiques ou financières officielles obligent à mettre des nuances.

La femme de Parihaka
Auteur : Witi Ihimaera
Editeur : Au Vent des Îles
La femme de Parihaka, c’est d’abord l’histoire d’un grand amour qui nous fait traverser la Nouvelle-Zélande à la fin du 19ème siècle. Mais quand les amoureux sont maoris et résistent à la spoliation de leurs terres, le romantisme se teinte de politique. Et quand l’héroïne doit tout mettre en œuvre pour retrouver son homme, elle devient un de ces formidables personnages de la littérature, inoubliable, plus grand que nature.

Naea
Auteur : Laurent Matijascic
Editeur : Haere Po
À travers le surprenant parcours de Naea, jeune fille de Ra‘iātea venue à Tahiti pour un concours de danse au Heiva, l’auteur nous fait vivre, dans ces deux îles, l’étrangeté des situations qui se mêle à la banalité des vies confrontées au raidissement de l’atmosphère sociale et compensée par des amours complexes, parfois intenables. Naea y incarne la consolation et la réconciliation possible de deux mondes. Tiraillé entre plusieurs impressions, le lecteur se débat pour s’extraire de ce brouillard, puis assiste à des renversements de situation, à des re-naissances, à des métamorphoses qui donnent lieu à des éclaircies au moment de dénouements imprévus.

Pito ma n°9 : Te hono de l’amour
Auteurs : Gotz et Marotea
Editeur : Au Vent des Îles
Voici la suite des folles aventures de Pito, Lee, Rimap, Bob et Pua, plus amoureux que jamais. Avec son coup de crayon humoristique mais si réaliste, Gotz revient pour nous régaler des péripéties quotidiennes de nos héros tahitiens préférés. Dans ce nouveau tome, l’artiste déride les élections présidentielles, devient romantique et caricature toujours avec beaucoup de justesse les Polynésiens. Une immersion dans la vie tahitienne dont on ressort tout sourire.

Bulletin de la Société des Etudes Océaniennes n°331
« Tuamotu des années 1960 »
Editeur : SEO
Le dernier bulletin de la SEO vous fera découvrir deux atolls des Tuamotu. Cet archipel a vu défiler du monde : des Polynésiens, mais aussi des voyageurs du monde entier. L’ouvrage vous emmènera aussi aux Marquises côtoyer Taha et Teapo, qui ont vécu intensément leur amour, hélas abrégé par la mort de la belle Marquisienne.

Les recettes de Meava côté végétarien
Cahier n°3
Auteur : Maeva shelton
Editeur : Maevalulu
Dans ce troisième petit cahier, Maeva nous fait découvrir des recettes végétariennes asiatiques, mexicaines, marocaines ou indiennes, toutes aussi savoureuses que bonnes pour la santé. Si vous n’êtes pas végétarien, vous pouvez toujours ajouter du poulet ou des crevettes ! Mais vous devriez d’abord goûter par exemple la sauce « bolognaise », qui ressemble à s’y méprendre à la recette originelle. Quelques douceurs viendront vous surprendre par l’association de certains ingrédients, permettant ainsi d’éviter les œufs, le gluten et les produits laitiers.

You may also like...