Hiro’a n°163 – La culture bouge : Les écoles de ´ori Tahiti font leur gala !

La culture bouge  

Maison de la Culture (TFTN) – Te Fare Tauhiti Nui 

Rencontre avec Vaiana Giraud, responsable de la communication et de la production à la Maison de la culture. Texte : Lucie Rabreaud – Photos : TFTN 

 

Les écoles de ´ori Tahiti font leur gala ! 

 CB gala ori tahiti

Plusieurs écoles de danse qui font habituellement leur gala au Grand théâtre ont été reprogrammées sur To΄atā au mois de mai. Le programme culturel chamboulé par la pandémie ayant bousculé également les installations pour l’accueil des spectacles. D’autres, qui rencontrent des difficultés pour trouver des espaces pour leur représentation, ont rejoint l’événement. 

 

Depuis plusieurs mois, les écoles de danse sont privées de scène et ne peuvent pas offrir leur spectacle de fin d’année, le traditionnel gala. Heureusement, l’horizon commence à s’éclaircir et, enfin, la Maison de la culture peut de nouveau accueillir des spectacles et du public. Mais le programme se retrouve chamboulé par les reports et les dates des différents événements. Cela dit, pas question de laisser une école sans solution ! Huit d’entre elles ont donc été regroupées sur deux semaines de gala des écoles de ΄ori tahiti, un événement bien distinct du Heiva des écoles qui se déroulera en juin. Pour l’occasion, c’est l’aire de spectacle de To΄atā qui accueillera les écoles, avec un espace reconfiguré : les danseurs seront installés sur la scène Temana, qui est habituellement celle de l’orchestre. Le public, lui, sera dans la fosse ou des gradins seront mis en place. La tribune pourra accueillir jusqu’à quatre cent cinquante personnes en respectant la consigne d’un siège sur deux. Il était effectivement impossible d’établir la scène dans la fosse, comme c’est le cas pour le Heiva i Tahiti, car cette configuration n’était pas idéale pour des groupes réduits, de moins de cent danseurs. « En installant les danseurs sur la scène Temana, nous créons un format ressemblant au Grand théâtre, ce qui correspond mieux à leurs besoins », explique Vaiana Giraud, responsable de la communication et de la production à la Maison de la culture. Cette première édition regroupe huit écoles de danse : Tauariki dirigée par Taina Tinirauarii, A ‘Ori Mai dirigée par Teraurii PirituaHana Pupu ‘Ori dirigée par Enda TanseauManohiva dirigée par Poerava Taea, les écoles de Moeata dirigées par Moeata LaughlinNonahere dirigée par Matani KainukuTamariki Poerani de Makau Foster-Delcuvellerie et Arato’a dirigée par Kehaulani Chanquy. Cet événement qui leur est dédié, sur deux semaines du 6 au 15 mai, permet l’accès a une belle scène et de répondre aux problématiques de dates et de places auxquelles font désormais face les acteurs du secteur culturel. Le gala des écoles de ΄ori tahiti offrira également un avant-gout du Heiva des écoles qui doit se dérouler du 2 au 13 juin prochains. 

 

Pratique 

  • Du 6 au 15 mai sur la place To΄atā
  • Tarif unique pour chaque gala : 2 000 F CFP
  • La programmationcomplète est disponible sur le siteinternet et la page Facebook de la Maison de la Culture. 
  • Billets en vente sur place ou en ligne sur le sitede la Maison de la Culture
  • Renseignement surwww.maisondelaculture.pfou sur la page Facebook de la Maison de la Culture 

You may also like...