Hiro’a n°161 – Le saviez-vous ? Loimata, des pleurs, du courage et un prix

Le saviez-vous ?

Maison de la Culture (TFTN) – Te Fare Tauhiti Nui

Texte : ASF avec le service communication du Fifo Photos : DR – Suliane Favennec/FIFO

Loimata, des pleurs, du courage et un prix

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Clap de fin pour le 18e Fifo qui a pris une nouvelle dimension cette année avec sa version digitale. Si l’ambiance chaleureuse et créative des précédentes éditions n’était pas palpable cette année, l’émotion a bien été au rendez-vous derrière nos écrans. Pour preuve, les choix du jury et du public au moment de la remise des prix.

Défi relevé pour la 18e édition du Fifo numérique ! Si les allées de la Maison de la culture sont restées vides cette année, les internautes et les fans du Festival international du film documentaire océanien ont répondu présents et ont suivi la manifestation, en Polynésie française, en métropole et en Nouvelle-Calédonie, mais également en Australie et en Nouvelle-Zélande. Au total les organisateurs estiment à 13 000 utilisateurs cumulés connectés sur le site digital du Fifo, pour 35 000 visionnages de films environ. À ceux-là s’ajoutent les tables rondes, les rencontres avec les réalisateurs et le 15e Colloque des Télévisions Océaniennes.

Un voyage réparateur

L’ambiance chaleureuse et créative des précédentes éditions nous a certes manqué, mais l’émotion était, elle, bien au rendez-vous et n’a pas manqué de guider les membres du jury quant au choix du palmarès. Le Grand Prix FifoFrance Télévisions a en effet été attribué à Loimata, the sweetest tears de la NéoZélandaise Anna Marbrook. Dans ce documentaire, la réalisatrice rend un émouvant hommage à Lilo Ema Siope, constructrice, navigatrice et capitaine de waka, les pirogues traditionnelles (elle a commandé à la fois le Haunui Waka Hourua et l’Aotearoa One). Une femme au courage extraordinaire et une source d’inspiration pour de nombreux Polynésiens. Atteinte d’un cancer, Ema décide de réunir sa famille originaire des îles Samoa pour rompre un passé traumatique qui les ronge en silence. Ensemble, ils retrouveront les traces du passé entre la Nouvelle-Zélande et Loimata, la terre natale de son père. Elle nous embarque sur cette pirogue avec sa famille, au sein de laquelle on sent un amour inconditionnel entre chaque membre. Tristesse, joie, tendresse, humour, douleur, injustice… les sentiments se mêlent pour ce qui sera son dernier voyage puisque Lilo Ema Siope décèdera peu de temps après.

Rendez-vous en février 2022

Les films primés vont poursuivre leur route, mais déjà les organisateurs du Fifo nous donnent rendez-vous l’année prochaine, du 5 au 13 février, pour une 19e édition dont on espère qu’elle se déroulera à la fois en présentiel à la Maison de la culture et en version numérique.


Le palmarès 2021

Grand Prix Fifo – France Télévisions : Loimata, the sweetest tears (95 min, 2020, Nouvelle-Zéalande – réalisé par Anna Marbrook)

Prix spécial du jury : Freeman (62 min, 2020, Australie – réalisé par Laurence Billet)

Le palmarès du 18e Fifo est complété par les prix du public qui a voté en ligne pour son court-métrage et son documentaire préféré.

Prix du meilleur court-métrage océanien, premier prix ex-aequo : About last night (28 min, 2019, NouvelleCalédonie – réalisé par Lucas Claeyssen) et Pa’ari (13 min, 2020, Polynésie française – réalisé par Toarii Pouira)

Prix du public : Makatea, la terre convoitée (54 min, 2019, France – réalisé par Claire Perdrix).

You may also like...