Hiro’a n°156 – La Culture bouge : Les Tuam’s en guitare !

156

LA CULTURE BOUGE – Maison de la Culture (TFTN) – Te Fare Tauhiti Nui

Conservatoire artistique de Polynésie française (CAPF) – Te Fare Upa Rau

Les Tuam’s en guitare !

Rencontre avec Vaiana Giraud, chargée de communication de la Maison de la culture et avec Mere Teato, en charge de l’organisation de l’événement pour le Conservatoire artistique de Polynésie française. Texte : Meria Orbeck – Photos : TFTN

Le 8 octobre, aura lieu le 4e concours de Ta’iri Pa’umotu, sur le paepae a Hiro. Une soirée de bringue qui promet d’être très festive.

C’est en 2016 que la première édition du concours du Ta’iri Pa’umotu a été mise en place. Le ministère de la Culture, suivant l’idée émise à l’époque par Coco Hotahota, a souhaité ainsi mettre en valeur la manière de jouer de la guitare, unique au monde, des Pa’umotu. Il ne s’agissait pas tant de mesurer les talents des uns et des autres que d’inciter à la conservation, à la pratique et à l’apprentissage de ce style de frappe typiquement pa’umotu. Ainsi est né ce concours, qui a rapidement remporté un vif succès, tant au niveau des pratiquants que dans le public.

Un apprentissage à l’oreille

Le ta’iri pa’umotu, pour les connaisseurs, est un frappé de la guitare très particulier, identifié comme originaire des îles Tuamotu mais dont on ne connait pas réellement l’origine. Sa pratique dans

les bringues familiales a permis qu’il soit conservé et qu’il se perpétue jusqu’à nos jours. Toutefois, et c’est la raison de ce concours, il se perd, comme beaucoup de choses relatives à la culture locale. Ce concours n’est pas la seule action mise en place pour en favoriser la perpétuation. En effet, ce frappé caractéristique très rythmé fait maintenant l’objet d’un apprentissage au Conservatoire artistique de Polynésie française, grâce à l’intervention de Mapu, qui en est un spécialiste.

Des prix attractifs

La dernière édition, en 2018, avait été remportée par les Tamarii Ravahere, qui avaient raflé la coquette somme de 200 000 Fcfp ainsi qu’un ’ukulele offert par Magic City, partenaire de l’événement. Deux autres prix, de 150 000 Fcfp et 100 000 Fcfp, récompensent les deux lauréats suivants. En plus, le jury a la possibilité d’attribuer deux prix spéciaux de 50 000 Fcfp chacun.

Du kaina en perspective

Le 8 octobre prochain, sur le paepae a Hiro, se disputera donc la 4e édition du concours de Ta’iri Pa’umotu. Ce sera l’occasion de voir de belles prestations et d’apprécier un moment qui se fait de plus en plus rare. De la musique kaina à l’état pur !

À l’heure où nous rédigions cet article, la liste des participants n’était pas encore définitive, un minimum de cinq groupes étant nécessaire pour ouvrir la compétition. Quant au jury, pour ceux qui

se poseraient la question, il sera composé de Mapu, Teaotea dit Tetia Fiedeler-Valenta, Antoine Arakino, et Mélinda Aunoa.

La soirée, en entrée libre, sera animée par Mickey Spitz. Elle débutera à 18 heures. Soyez à l’heure car les places sont limitées !

PRATIQUE

• Jeudi 8 octobre 2020 à 18 heures

Paepae a Hiro de la Maison de la culture

• Entrée libre

+ d’infos :

• Tél. : 40 544 544, www.maisondelaculture.pf

• Tél. : 40 501 418, www.conservatoire.pf

Légendes

Premier prix 2018 – TAMARII RAVAHERE.

Deuxième prix 2018 – TAMARIKI TAENGA.

You may also like...