Hiro’a n°154 – Le saviez-vous ? Exposer les œuvres d’hier et d’aujourd’hui

Le Saviez-vous ?

Musée de Tahiti et des iles (MTI) – Fare Manaha

Rencontre avec Miriama Bono, directrice du Musée de Tahiti et des îles.

Texte : Lucie Rabréaud – Photos : DR

Exposer les œuvres d’hier et d’aujourd’hui

Le Musée de Tahiti et des îles organisera du 6 novembre 2020 au 14 mars 2021 une exposition baptisée Fa’aiho, ta’u tufa’a. Une confrontation entre les objets des collections du Musée et le regard contemporain d’artistes d’aujourd’hui. 

L’organisation de l’exposition Fa’aiho, ta’u tufa’a est une idée surgie du confinement mais aussi un projet de longue date, que la directrice du Musée de Tahiti et des îles souhaitait proposer aux artistes polynésiens. « Fa’aiho signifie “reprendre conscience”, “faire prendre conscience de quelque chose”, “faire comprendre”, “éclairer”. Tufa’a renvoie à la notion d’héritage, de patrimoine ; la finalité de l’exposition est de permettre aux artistes d’exprimer leur vision du patrimoine polynésien et plus particulièrement des collections conservées au Musée de Tahiti et des îles », peut-on lire sur le site du Musée. « Beaucoup d’artistes s’inspirent des collections et il me semblait pertinent de leur proposer de confronter directement les racines et la modernité », précise Miriama Bono. Avec le Covid-19 et le confinement qui ont provoqué l’annulation de nombreux événements, le Musée souhaitait en organiser un pour contribuer à la relance économique dans le secteur culturel, permettre aux artistes d’exposer et les accompagner dans cette période difficile. L’exposition Fa’aiho, ta’u tufa’a est ainsi destinée a valoriser les artistes détenteurs de la carte d’artiste professionnel délivrée par la Polynésie française et les artistes diplômés du Centre des métiers d’art.

Un patrimoine vivant

Une vingtaine d’artistes ont répondu à l’appel à projet. Tous devaient envoyer un maximum de trois œuvres autour de quatre thématiques au choix : Tiki et Ti’i, l’ornementation, la navigation, la musique. « Nous avons choisi des thématiques suffisamment larges pour qu’elles ne soient pas un frein pour les artistes, qu’elles suscitent l’intérêt du public tout en proposant des choses un peu différentes avec l’ornementation et la musique. »

Vingt-trois artistes ont été sélectionnés dont cinq diplômés du CMA. Trois artistes de la page Facebook « Tahiti/Arts en confinement » seront aussi de la partie. Ce sont trente-six œuvres contemporaines qui seront exposées aux côtés de vingt pieces des collections du Musée. Plusieurs animations se tiendront autour de cette exposition : une visite guidée et des manifestations nocturnes pour la Nuit du Musée (le 14 novembre) ; les artistes seront invités à présenter leurs œuvres au public lors d’une Garden party artistique dans les jardins du Musée durant quatre jours, un événement ouvert aux artistes non sélectionnés (du 25 au 28 février 2021), avec la light party en point d’orgue pour une mise en lumière des œuvres (le 27 février) ; des visites guidées en partenariat avec les artistes ; des performances et des ateliers animés par les artistes. « Ces animations permettront aux artistes de rencontrer leur public et de faire vivre l’exposition. J’aime cette idée de patrimoine vivant », conclut Miriama Bono.

——————————-

Les artistes sélectionnés

A’amu

Alexander Lee

Canetto

Cronos

JP Forest

Gaya

Hanaiti Mariasoussé

Here

HTJ

Kanaky

Komosulo

Libor Prokop

Stéphane Motard

Ninirei

Patricia Bonnet

Tahe

Teva Victor

Tevaite

Robert Toa

Tuihani Omaira

Yvenka Klima

et trois artistes ayant participé au concours « Tahiti/Arts en Confinement »

You may also like...