Hiro’a n°152 – Le saviez-vous ? La SEO, la société savante de Polynésie

Direction de la culture et du patrimoine (DCP) – Te Papa hiro’a ‘e Faufa’a tumu

La SEO, la société savante de Polynésie

Texte : Vāhi Richaud, présidente de la Société des Études Océaniennes

La Société des Études Océaniennes est la plus ancienne société savante de Polynésie française, désignée alors comme Établissements Français de l’Océanie.

La Société d’études océaniennes a été créée le 1er janvier 1917. Dès ses débuts, lui fut adjoint un musée d’Ethnologie dont elle avait la charge et la direction. Le gouvernement s’était rendu compte en effet de l’urgence qu’il y avait de rassembler et de conserver des vestiges dont la disparition s’accélérait.

Selon l’article 1er de son statut, son but est « de grouper les personnes s’intéressant à l’étude de toutes les questions se rattachant à l’anthropologie, l’ethnographie, la philosophie, les sciences naturelles, l’archéologie, l’histoire, aux institutions, mœurs, coutumes et traditions de la Polynésie ».

Installé dans la salle attribuée par le Territoire au premier étage de la caserne de l’avenue Bruat alors occupé par le Service de la justice, le Musée, délogé par l’armée, dut se déplacer à Māma΄o, dans l’ancienne résidence des Secrétaires généraux ; une demeure construite au siècle dernier dans un grand parc par l’armateur L. Johnston. Le Musée y resta vingt ans jusqu’en 1956. Puis la Société ayant la charge du Musée déménagea dans un immeuble rue Bréa-Lagarde jusqu’en 1986 pour trouver finalement refuge dans les locaux de l’Orstom à Arue avec sa bibliothèque.

Depuis le 26 mars 1990, la Société et sa bibliothèque sont logés dans le bâtiment du Service des archives rebaptisé Service du patrimoine archivistique et audiovisuel, sur les hauteurs de Tipaeru’i à Pape’ete. Dès le début de sa création, la Société s’est dotée d’une bibliothèque qui compte aujourd’hui plus de 10  000 ouvrages en incluant journaux et périodiques. Son bulletin sera vite désigné par l’appellation familière de BSEO. Le numéro 1 sort en mars 1917, pour atteindre un peu plus d’un siècle plus tard, le n°348 (mai-août 2019).

C’est en 1967, l’année du cinquantenaire de la Société, qu’apparaît sur la couverture du n°158-159, une légère modification d’appellation : Société des études océaniennes.

Pratique

site internet : http://www.seo.pf/

Facebook : Société des Etudes Océaniennes

 

Photo Daniel Margueron P. Moorgaat devant l’ancienne SEO rue Lagarde, 1977

Photo I. Mariteragi, SEO hébergée par le SPAA, V. Richaud, N. Montillier, mars 2020

You may also like...