Hiro’a n°147 – Retour sur : En novembre, la créativité était au rendez-vous

147

Retour sur

Maison de la Culture (TFTN) – Te Fare Tauhiti Nui

 

En novembre, la créativité était au rendez-vous

Poterie

Apprendre en s’amusant : vive les vacances !

Les deux semaines de vacances de la Toussaint ont permis aux enfants de s’essayer à de nouvelles activités au sein de la Maison de la culture ou de confirmer leurs talents. Quel bonheur d’apprendre en s’amusant !

© TFTN

 

 

Service de l’artisanat trad itionnel (ART) – Pu Ohipa rima ΄i

Maison de la Culture (TFTN) – Te Fare Tauhiti Nui

Conservatoire artistique de Polynésie française (CAPF) – Te Fare Upa Rau

 

Trois salons pour les artisans

En novembre, les artisans étaient sur tous les fronts avec trois salons proposés au public. Le premier était dédié aux Australes et à la vannerie. Dans le hall de l’assemblée de la Polynésie, les visiteurs ont pu découvrir la finesse des points tressés et la dextérité des artisanes grâce à de nombreuses animations. Le salon des Marquises, s’est déroulé, lui, au parc des expositions de Māma΄o. Avec cet archipel, c’est la pierre et le bois que l’on valorise, sans oublier les graines qui habillent les cous des Marquisiens. Si ces deux salons sont des rendez-vous annuels, un petit nouveau a fait son entrée dans le monde des expositions. Le premier salon des jeunes créateurs artisans a posé ses bagages sur le paepae a Hiro. Originalité, complexité et modernité étaient de mise.

© ASF

 

Maison de la Culture (TFTN) – Te Fare Tauhiti Nui

Conservatoire artistique de Polynésie française (CAPF) – Te Fare Upa Rau

 

Voyage dans le monde du livre

Auteurs et lecteurs s’étaient donné rendez-vous sur le paepae a hiro pour le 19e Salon du livre de Tahiti. Sur le thème « Histoires d’îles » chacun a pu échanger, se rencontrer et surtout, plonger dans la littérature insulaire avec délectation.

© TFTN et ASF

 

Virtuose rencontre futures étoiles

Le jeune concertiste français virtuose, Tristan Pfaff, 34 ans, a dirigé une master classe d’exception, travaillant avec trois jeunes élèves avancés des classes de piano du Conservatoire artistique Te Fare Upa Rau. Élève de Dothy Colombari, le plus jeune des trois pianistes, Nicolas Yeung, 13 ans, a débuté la leçon magistrale, suivi de Noémie Guégan, 15 ans, élève d’Isabelle Debelleix. Tous deux avaient choisi des œuvres de Claude Debussy dont l’univers onirique fait appel à une sensibilité hors norme. Le troisième d’entre eux, Antoine Lafont, 14 ans et élève de Samuel Magott, présentera la médaille d’or du piano en fin d’année.

© CAPF

You may also like...