Hiro’a n°143 – Culture bouge : Le Heiva se poursuit dans les jardins du musée

Rencontre avec Miriama Bono, directrice du Musée de Tahiti et des îles. 

Texte : SF. – photo : MTI 

 

Pour la deuxième année consécutive, le Musée de Tahiti et des îles accueille, en partenariat avec TFTN le samedi 10 août dans son jardin, le Nu΄uroa Fest. Les groupes de danse qui n’ont pas été récompensés au Heiva i Tahiti sont invités à se produire de nouveau au musée. 

 

La première édition avait remporté un franc succès… Le public était venu nombreux pour assister au Nu΄uroa Fest 2018 dans les jardins du Musée de Tahiti et des îles. Une manifestation impulsée par le ministre de la Culture. « Nous accueillons la deuxième édition cette année, c’est un événement que nous souhaitons pérenniser », explique Miriama Bono, directrice du musée. « C’est une très belle occasion pour les publics polynésien et touristique de découvrir les groupes hors To΄atā, dans un cadre privilégié. » En effet, Nu΄uroa Fest permet aux troupes de ΄ori tahiti qui n’ont pas été lauréates au Heiva i Tahiti de se produire à nouveau. Une prestation en plein air sur le paepae du musée, en grand costume, orchestrée par la Maison de la Culture. « C’est aussi une reconnaissance pour les groupes de danse et leurs familles. Cela leur donne non seulement l’occasion de se produire à nouveau, mais cela permet aussi aux familles et aux proches qui n’ont pas pu assister au Heiva de les voir. » Après une demi-heure de prestation, le public est invité à venir prendre des photos avec les groupes. Une proximité et un moment de partage particulièrement appréciés par les visiteurs, qui vont pouvoir profiter de cette manifestation culturelle gratuite. 

 

Une journée riche en activités   

Au programme de cette journée, du ori tahiti donc mais pas seulement… Pour l’occasion, le musée propose plusieurs activités. Une visite guidée est ainsi organisée, une braderie des anciennes publications de l’établissement est également mise en place. « C’est l’occasion pour le musée de proposer au public des tarifs préférentiels pour visiter la salle d’exposition ou pour organiser une braderie de nos ouvrages. C’est une formidable opportunité pour faire vivre notre établissement », confie Miriama Bono qui rappelle également qu’aura lieu ce jour-là la remise du costume lauréat du Grand Prix du Heiva i Tahiti 2019*. Une œuvre d’art qui va rejoindre les cent cinquante autres pièces uniques datant des années 1920-1930 à nos jours, déjà conservées par le musée. Des costumes qui ont été primés au concours de chants et de danses traditionnels du Heiva depuis 1993 ou des costumes plus anciens légués par des collectionneurs. 

L’année dernière, ces pièces avaient été exposées notamment lors de la première édition du Nu΄uroa Fest. L’exposition avait ensuite duré près de six mois. Cette année, elle ne sera pas reconduite, car elle n’a lieu que tous les trois ou quatre ans. Le public devra donc patienter encore un peu avant de replonger dans l’ambiance des Heiva passés et admirer de près le travail extraordinaire des artisans qui confectionnent chaque année ces pièces d’exception.  

 

* Le groupe Pupu Tuha΄a Pae. 

 


Pratique 

  • Samedi 10 août de 10 à 17 heures dans les jardins du Musée de Tahiti et des îles
  • L’accès aux spectacles est gratuit
  • Le musée propose un tarif préférentiel pour l’exposition Tupuna >Transit de 500 Fcfp, gratuit pour les moins de 18 ans
  • Une visite guidée est proposée à 500 Fcfp au lieu de 1 200 Fcfp.
  • Une braderie des anciennes publications du MTI est mise en place
  • Un stand de restauration est proposé
  • Tél. : 40 548 435
  • [email protected]
  • Pointe des Pêcheurs – Punaauia
  • Facebook Heiva i Tahiti officiel
  • www.maisondelaculture.pf

You may also like...