Hiro’a n°136-137 : Le tressage à portée de toutes les mains

 136-137 culture bouge artisanat tressageDans le cadre des «semaines polynésiennes» (cf.encadré), le fare artisanal de Faa’a organise un atelier de tressage à partir du 25 février jusqu’au 1er mars. Gratuit et ouvert à tous, vous y apprendrez à choisir les fibres utilisées comme matières premières, à les préparer afin qu’elles soient faciles à travailler et en fin à tresser.

LorsdessemainespolynésiennesàFaa’a, onpeuts’initieràlavannerie,autressage, à la couture, etc. Chaque semaine proposeunenouvelleactivitéàdécouvrir.Du 25févrierau1ermars,c’estletressagequi seraenseignéparlesmāmādufareartisanaldelamairiede Faa’a.Lescourssont gratuits,dumoinspouracquérirlesbases.

Enpremierlieu,serontabordéeslesfibres utilisées pour cette pratique, queles māmā ont élevée au rang d’art. « nous allonsleurapprendrecommentoncoupele pandanus,lepūrau,lenī’au,etlepae’ore; commentonlefaitsécherpourpouvoirl’utiliser;etaussiàdifférencierl’endroitdel’envers,ainsiquelapréparationdelafibre», expliqueFabiolaTupana,présidentedela fédérationFaa’aTeRimaVe’ave’a.

Les bases du tressageserontensuite enseignées, telles quelaconfectiondelatresseà quatre brins appelée tara mahaAveccettetresse,on peut faire des décorations, destoursdetêteetpasmalde choses. C’est déjà unebonne base.»Aprèsunesemained’apprentissage,vousserezcapabledeconfectionnerpaniers,porte-monnaie,éventails,etc. Chapeauxetpē’ueexigentquantàeuxun peuplusdepratique.«C’estcequ’ilyade plusdifficileàfaire»,doncpours’yatteler« les plus motivés pourront revenir ».

Si la patience est l’une des qualités requisespourl’apprentissagedutressage,ellenesuffitpas.«L’habiletéestplusimportante»mais«toutlemondepeutyarriver, cen’estquedelatechnique.Lesgensquiaimentcettepratiqueapprennentbeaucoup plus vite.»

Des cours de perfectionnementinvitent ceux«quiontlafibre»àpercerlessecrets de fabrication d’un chapeau ou d’un pē’ue, moyennant une participationde 1 500 Fcfp pour l’achat des matières premièresqui,contrairementàcequel’on peut imaginer, ne sont pas si évidentes àtrouver.«Onsefournitparticulièrement auxAustrales,carsurTahitilepandanusse faitrare.Etquandilnefaitpasbeauaux Australes,onn’apasdepandanus.»

Àl’heureoùl’onmilitepoursepasserdes sacsplastique,seconfectionnerunpanier enpandanusdevient ungesteéco-citoyen qui plus est permet de faire perdurer et un art que les jeunes générations ont tendanceàoublier.

PRATIQUE : ATELIER TRESSAGE

  • Du25févrierau1ermars2019(gratuit)
  • Unautreateliersurlapréparationduraa’utahitiestorganisédu14 au 20
  • FareartisanaldelamairiedeFaa’a
  • Pourtoutrenseignement,contacterFabiolaTupana–Tél.:89243807

You may also like...