N°135 : Jeu de l’oie  : jouer en apprenant au musée 

 

Musée de Tahiti et des îles (MTI) – Te Fare Manaha  

Rencontre avec Miriama Bono, directrice du Musée de Tahiti et des îles. 

Texte et photographies : Pascal Bastianaggi  

Avec la fermeture de la salle d’exposition permanente pour cause de travaux, les activités pédagogiques dédiées aux scolaires se sont restreintes. Afin de maintenir ce lien avec les plus jeunes, un jeu de l’oie géant est en cours de réalisation sur le thème du patrimoine matériel et immatériel polynésien : histoire, géographie, faune, flore, environnement… seront autant de thèmes abordés de façon ludique. oie_4325 

Dans les jardins du musée de Tahiti et des îles, une immense dalle en béton qui n’était pas en accord avec ce paysage bucolique et inspirant. « Cela faisait un moment que l’on se disait qu’il fallait faire quelque chose avec cette dalle » confie Miriama Bono, la directrice du musée. C’est grâce aux Journées du Patrimoine, que la révélation est venue. « J’ai vu des animations avec des jeux de l’oie portant sur les énergies renouvelables, les récifs coralliens et les murènes, et je me suis dit qu’il serait intéressant de faire un jeu de l’oie autour du patrimoine et des collections du musée. » La dalle en béton fera un support idéal pour ce projet. 

 

Coopération du collège Maco Tevane 

À l’image du jeu de société, l’enfant aura à sa disposition un dé et suivant le nombre obtenu, il avancera d’autant de case. À chaque case correspondra un objet, une plante, ou bien un animal qui aura fait préalablement l’objet d’une fiche informative. À l’aide de celle-ci, l’enfant devra répondre aux questions posées, soit par son professeur ou ses camarades de classe. Les questions de différents niveaux suivant l’âge des scolaires seront concoctées en concertation avec le collège Maco Tevane de Taunoa, fort de sa section Patrimoine. Les enseignants se sont montrés intéressés par la démarche qui va dans le sens des enseignements dispensés dans l’établissement et leur mission de transmission des savoirs. 

Entre passé et présent 

Passionnée d’art contemporain, c’est tout naturellement que la directrice du musée a fait appel à quatre graffeurs, HTJ, Abuze, Cronos et Rival, afin qu’ils mettent en commun leur créativité pour illustrer les trente-deux cases que compte le jeu. «Par le biais de leur art, ils doivent valoriser à la fois nos collections, mais aussi le patrimoine naturel et l’histoire du musée et de la Pointe des Pécheurs. Car outre nos collections, c’est aussi un site d’observation des baleines, des dauphins et aussi un site culturel important pour la commune de Punaauia avec la présence du marae Taputapuātea*» Une liste d’objets, de symboles de plantes et d’animaux indissociables de la Polynésie, dressée par la direction du musée a été donnée aux quatre graffeurs. Pour les immortaliser sur le béton, ils ont ensuite carte blanche. Début novembre, HTJ, Abuze, Cronos et Rival, se sont attaqués à cette dalle de plus de 200m2 qui, entre ces huit mains expertes, est passée de l’état de vieille assise d’un fare pote aujourd’hui disparu, à celui de fondation de la connaissance du patrimoine polynésien pour les jeunes générations. 

 

L’inauguration de ce nouveau jeu pédagogique est prévue pour janvier 2019, le temps de finaliser l’œuvre et les supports de médiations.  

Pratique 

Le musée de Tahiti et des îles est situé à la Pointe des pêcheurs, à Punaauia. 

Ouvert du mardi au dimanche, de 9h à 17h.  

Pour toute réservation, les enseignants sont priés d’envoyer une demande à [email protected]. 

+ d’infos : 40.54.84.35  

*Plusieurs marae en Polynésie portent le nom de Taputapuātea car ils ont été édifiés avec des pierres prélevées sur le grand marae Taputapuātea de Ōpōa, celui de Punaauia a été démoli dans les années 70.

You may also like...