N°127 – ACTUS

 

Conservatoire Artistique de Polynésie française (CAPF) –Te FareUpaRau

Service de la Culture et du Patrimoine (SCP) – Te pu no te ta’ere e no te faufa’a tumu

Service de l’Artisanat Traditionnel (ART) – Pu ‘ohipa rima’i1

Maison de la Culture (TFTN) – Te Fare Tauhiti Nui

 Actu - Mahealani Amaru

Mahealani Amaru choisie par le CAPF pour participer à un concours sur la paix

C’est un nouveau challenge pour Mahealani Amaru, qui s’est déjà fait remarquer en ouvrant le gala à To’ata, en juin dernier, avec un orero, mais aussi en tant que danseuse lors du dernier spectacle Pina’ina’i. Cette jeune étoile du conservatoire a été choisie pour représenter le CAPF au concours sur la paix organisé par le club Soroptimist international, une ONG qui vise à promouvoir le statut et la condition de la femme, l’éducation et la paix, et qui collabore avec le conservatoire depuis des années, notamment en finançant des bourses d’études, dont celle de Mahealani Amaru. Suivant le conseil de Frédéric Cibard, chargé de la communication au sein du CAPF, la lycéenne de 18 ans s’est tournée vers le professeur de violoncelle, Simon Pillard, qui lui a proposé plusieurs mélodies. Elle a choisi la musique qui lui « a parlé » : Les Oiseaux du violoncelliste espagnol Pablo Casals, un hymne à la liberté anti-franquiste. Mahealani Amaru travaille actuellement à réduire la musique à deux minutes afin de respecter les règles du concours. Elle va ensuite concevoir une chorégraphie, fabriquer un costume blanc avec des végétaux frais et des végétaux secs, écrire un petit orero et enregistrer le tout sous la forme d’une vidéo tournée par Florian Charréard. Mahealani Amaru prend donc le parti de mélanger le classique et le traditionnel. Un choix qui découle de son expérience à Pina’ina’i aux côtés de Moana’uraTehei’ura : « C’est un style qui me plaît, le mélange s’opère sans dénaturer les arts, les deux styles se mettent en harmonie et cela reflète ce qu’on est aujourd’hui. » La candidate du conservatoire enverra sa vidéo d’ici fin mai et les prix du concours seront remis à l’occasion de la Journée internationale de la paix, le 21 septembre.

Le Pays octroie de nouvelles aides à des associations culturellesActu - SCP subvention

Pour la sixième fois depuis sa création en mai 2015, le Comité d’attribution des subventions en matière de culture et de patrimoine de la Polynésie française s’est réuni, sous la présidence du ministre de la Culture, Heremoana Maamaatuaiahutapu. Lors de cette séance, qui a eu lieu le 26 février dernier, 23 dossiers de demandes de subventions ont été examinées. En tout, les associations culturelles sollicitaient une aide de plus de 37 millions de Fcfp pour mettre en place des actions de valorisation du patrimoine historique, et des projets de promotion et de développement culturel du fenua. La somme correspondait à un peu plus d’un quart des fonds nécessaires à la réalisation de ces actions. Le Comité a décidé de répondre favorablement à une majeure partie des demandes : près de 27,5 millions de Fcfp seront octroyés, sous réserve de validation du Conseil des ministres. Cela représente près des trois quarts du montant total des aides sollicitées. Les lignes budgétaires consacrées à la culture, à l’art contemporain, au patrimoine, ainsi qu’à la transmission des savoirs traditionnels ont ainsi été mobilisées pour soutenir la réalisation de 18 projets portés par des associations. Le Service de la Culture et du Patrimoine communiquera sur ces projets à travers son site internet (www.culture-patrimoine.pf) une fois les actions réalisées.

 

Les ateliers de vacances à TFTN

 

Qui dit vacances dit ateliers à la Maison de la Culture… Ainsi, pour les vacances de Pâques, TFTN propose comme à son habitude une sélection variée d’ateliers pour les enfants de 3 à 15 ans. Dans un environnement accueillant et accompagnés par des animateurs de qualité, les participants peuvent allier différentes disciplines tout au long de la journée. Qu’ils participent à un ou plusieurs ateliers, les enfants pourront appréhender les arts plastiques ou les échecs, le jardin miniature ou la poterie, le théâtre, le monde des parfums… Au total, 16 disciplines sont proposées avec quelques nouveautés. Parmi elles, l’atelier Origami, animé par un passionné Manatea Laut. Les enfants pourront réaliser des origami simples dans un premier temps puis des origami modulaires. Autre petit nouveau : Mon défi lecteur, animé par Sophie Baptendier (Polynélivre). Cet atelier offre un moment de partage, de lecture, de discussion, de réflexion, de jeux autour du livre et du lecteur.« Nous développons actuellement les animations autour du livre au sein de la bibliothèque enfant en organisant des ateliers une fois par mois, des heures du conte et des rallye lecture deux fois par semestre. Créer un atelier de ateliersvacances autour de la lecture fait partie de cette volonté de développer l’acte de lecture de manière ludique et agréable », explique Mylène Raveino, chargée des activités de la Maison de la Culture. De la sensibilisation à la découverte en passant par l’apprentissage, les ateliers de la Maison de la Culture accompagnent les enfants dans leur éveil artistique et culturel !

 

Où et quand ?

 

Maison de la Culture

Du 3 au 6 avril

Tarifs : 5680 Fcfp /atelier/semaine + 2400 Fcfp pour le déjeuner.

Inscriptions sur place

Voir le détail des horaires sur www.maisondelaculture.pf

+ d’infos au 40 544 536

 

Mon défi lecteur – 8 à 11 ans

Origami – 10 à 15 ans 

Eveil musical – 3 à 6 ans(uniquement la 1ère semaine)

Graines de parfumeurs – 5 à 7 ans et 8 à 13 ans (uniquement la 1ère semaine)

Tressage – 8 à 11 ans

Autour du mouvement et du son – 6 à 13 ans

Jardin miniature – 7 à 13 ans

United kids – 7 à 13 ans

Jeux de société – 3 à 6 ans et 7 à 13 ans

Echecs – 6 à 13 ans

Poterie – 5 à 7 ans et 8 à 13 ans (+ 1 000 Fcfp pour la terre)

Théâtre – 6 à 10 ans et 11 à 15 ans

Scrapbooking – 8 à 12 ans(uniquement la 2ème semaine)

Nippon Bunka– 7 à 13 ans (uniquement la 2ème semaine)

Atelier créatif – 7 à 13 ans (uniquement la 2ème semaine)

Eveil corporel – 3 à 5 ans (uniquement la 2ème semaine)

 

 

Histoire d’Océanie fait son retour …Histoires-d'oceanie-Hawaii-light

 

La Maison de la Culture et L’Association pour la Diffusion de la Culture en Polynésie (ADCP) proposent une troisième édition d’Histoires d’Océanie.Histoire d’Océanie, c’est la projection d’un film appartenant à l’histoire cinématographique du Pacifique, des films documentaires, des films de fictions qui ont marqué l’histoire du 7ème art.Pour cette troisième édition, qui se déroulera le mercredi 18 avril au Petit Théâtre de la Maison de la Culture, le public pourra découvrir le film Hawaii de 1966. Adapté du roman de James Michener, ce film a été réalisé par George Roy Hill. Il a été principalement tourné à Hawaii avec une distribution internationale. Parmi les acteurs, on retrouve une Tahitienne qui interprète le rôle de la reine Malama Kanokoa. Jocelyne Lagarde est une femme impressionnante, elle mesure 1,83m, pèse plus de 130 kilos, et comme elle ne parle pas l’anglais, elle apprend son texte phonétiquement. Ce sera son unique rôle au cinéma, mais elle obtiendra une nomination aux Oscar en tant que meilleure actrice pour un second rôle et remportera le Golden Globe dans cette même catégorie en 1967. Une belle performance à découvrir mercredi 18 avril au Petit Théâtre. La prochaine édition d’Histoire d’Océanie aura lieu le mercredi 17 octobre

 

Où et quand ?

Petit Théâtre de la Maison de la Culture

Mercredi 18 avril à 18h30

Durée 2h40

Entrée gratuite

 

Tvaite revient à TFTN

 

Sa première exposition à Tahiti l’année dernière avait été un véritable succès. Les mandalas déclinés de manière très personnelle avait conquis le public. Tvaite revient pour la deuxième fois exAffiche-Expo-tevaite-lightposer son talent d’artiste. Avec, cette fois, un nouveau thème : Triangles polynésiens. « Au-delà de la forme du triangle, je me suis inspirée des cultures du triangle polynésien. On va donc retrouver des motifs hawaïens, néo-zélandais, pascuan… », explique la jeune femme, née à Huahine, qui a côtoyé Bobby Holcomb durant son enfance et a eu le privilège de dessiner à ses côtés. Après quelques années d’enseignement, Tvaite s’est tournée pleinement vers un art plus personnel. Sa première exposition à Raiatea a rencontré un franc succès. Elle y a vendu une trentaine de toiles et a réalisé plusieurs commandes privées. En mai dernier, l’artiste est partie à la conquête du public de Tahiti en exposant une première fois à la salle Muriavai. Son thème Mandalas no Porinetia avait ravi les visiteurs. Lors de cette nouvelle exposition, la jeune artiste va présenter une trentaine de toiles avec quelques nouveautés. « J’ai plus travaillé sur le noir et blanc, même s’il y aura encore des couleurs », confie l’artiste qui utilise dans ces toiles de la peinture acrylique. Un voyage artistique à ne pas manquer !

 

Où et quand ?

 

Salle Muriavai à la Maison de la Culture

Du 24 au 28 avril

9h à 17h (12h le samedi)

Entrée libre

+ d’infos : 40 544 546 – www.maisondelaculture.pf

 

Le Planétarium s’invite de nouveau à TFTN

 DSCN1658

En mars dernier, la Maison de la Culture avait accueilli le nouveau planétarium numérique de l’association Proscience afin que des médiateurs puissent être formés et ainsi exploiter tout le potentiel d’un tel outil. Le planétarium sera de nouveau installé salle Muriavai pour la suite de la formation le 6 et 7 avril pour ensuite accueillir du public au mois de mai, du 2 au 12 mai. « L’idée est de pouvoir continuer à former les médiateurs afin qu’ils sachent installer le matériel et pratiquer un scénario de présentation pour le public », explique Régis Plichart, président de Proscience. Car l’outil est nouveau au fenua. Acheté il y a peu par l’association, le planétarium numérique permet non seulement d’observer les astres des galaxies mais aussi de les visiter. Grâce à un logiciel et vidéo projecteur, le ciel en son entier est reproduit dans ce planétarium mobile, gonflé à l’aide d’un ventilateur. « Le public est immergé à l’intérieur de l’univers, il peut visiter le système solaire, sortir de la galaxie ou s’approcher de Saturne et même plonger dans les anneaux de cette planète. C’est du cinéma d’immersion ! », souligne Régis Plichart qui se réjouit de l’engouement des Polynésiens pour le ciel. L’objectif de cette démarche est à la fois scientifique, puisqu’elle permet d’expliquer l’univers, mais aussi culturel en revenant sur les différentes saisons et voyages de nos ancêtres polynésiens. « C’est aussi l’occasion de simuler le ciel que pouvait voir les navigateurs comme le capitaine James Cook ou des explorateurs-navigateurs polynésiens », confie le président de Proscience. Une expérience unique donc à vivre à la Maison de la Culture !

 

Où et quand

 

Salle Muriavai

Formation : les 6 et 7 avril

Ouverture au public : du 2 au 12 mai

+ d’infos : 40 544 546 – www.maisondelaculture.pf ou [email protected]

Affiche tairi paumotu 2018-2
Ouverture des inscriptions pour Ta’iri Puamotu

La première édition avait rencontré un véritable succès avec plus de 18 groupes et 600 personnes autour du Paepae a Hiro de la Maison de la Culture. La deuxième édition avait aussi tenu toutes ses promesses, impossible donc de ne pas renouveler un tel évènement, qui met à l’honneur la frappe particulière des Tuamotu. Ainsi, les ouvertures pour l’inscription au concours se feront à partir du 9 avril. Pratiquants professionnels et amateurs sont invités à venir s’inscrire à la Maison de la Culture ou au Conservatoire Artistique de Polynésie française. Les groupes devront être composés de 4 à 5 musiciens, qui pourront ainsi prouver toute leur virtuosité durant des prestations de 5 à 8 minutes. Ils  devront pratiquer trois rythmes au choix parmi une variété de styles (kaina, valse, pata’uta’u, marche, foxtrot, rumba, rock et reggaeton). Le règlement prévoit quatre instruments dont deux guitares, un ukelele ou kamaka, une basse. Sera également toléré un cinquième instrument : violon, accordéon, titapu, guitare ou mandoline. N’attendez plus, et venez vous inscrire !

Où et quand ?

Mercredi 9 mai 2018 à 18h

Paepae a Hiro dans les jardins de la Maison de la Culture

 

Faa’a s’invite à l’Assemblée

La fédération Faa’a i te rima ve’ave’a, présidée par Fabiola Tupana, organise du lundi 30 avril au dimanche 13 mai dans le hall de l’Assemblée de la Polynésie française, sa 12ième exposition-vente artisanale. Environ 76 exposants de la ville de Faa’a et des communes environnantes vont ainsi exposer leurs plus belles créations. IMG_9080
Durant deux semaines, des chapeaux et des paniers en pandanus et en fibres de coco, des objets de décorations en coquillage, des tifaifai, des bijoux en nacre et en coquillage, des
robes ou encore des tableaux de sable seront présentés au public. A partir du 1er mai, les artisans seront invités à participer aux concours de fabrication  de  bac à linge, de vase en coquillage et de couffin, des activités qui permettent de démontrer le savoir-faire et la créativité des artisans. Quant aux tatoueurs, ils devront créer le plus beau bracelet tatoué.
Le thème de cette année « Te Faufaa o te vahine rima’i » met en avant les femmes et également la jeunesse dans l’artisanat. Ainsi, le samedi 5 mai, un spectacle « L’avenir des jeunes de demain » est attendu durant lequel les jeunes artisans de la fédération défileront avec les produits artisanaux fabriqués par leur soin. Un rendez-vous à ne pas manquer !
Où et quand ?

Dans le hall de l’Assemblée de Polynésie française

Du lundi 30 avril au dimanche 13 mai

De 8h à 17h

Entrée libre

+ d’infos : présidente de la fédération Faaa te rima ve’ave’a au 89 243 807, ou sur le site du Service de l’Artisanat Traditionnel :  artisanat.pf et la page Facebook

 

You may also like...