N°125 – Un musée vivant, même le dimanche !

 

Musée de Tahiti et des îles (MTI) – Te Fare Manaha2017-12-18 09.33.59

Rencontre avec Miriama Bono, directrice du Musée de Tahiti et des îles, et Hinatea Colombani, fondatrice et directrice du centre culturel et artistique Arioi. Texte : Elodie Largenton.

 

À partir de mars, le Musée de Tahiti et des îles va proposer des ateliers et visites thématiques tous les premiers dimanches de chaque mois. Ces activités autour du tapa, des costumes de danse ou encore du lever des Pléiades, seront assurées par des membres du centre ‘Arioi.

Les ateliers animés par le centre culturel ‘Arioi de Papara ont rencontré un grand succès lors des Journées du patrimoine en septembre dernier, au Musée de Tahiti et des îles. L’expérience va donc se prolonger : chaque premier dimanche du mois, un atelier différent sera proposé au public. En mars, le tapa sera mis à l’honneur. Les participants à l’atelier prépareront leur tapa en passant par toutes les étapes de fabrication, après avoir visité la salle d’exposition permanente et observé les tapa des collections du musée. Puis, ce sera au tour du costume de danse de faire l’objet d’un atelier. « On va apprendre aux gens à travailler avec les végétaux, à préparer un more. Le but est que chacun reparte avec son costume », explique Hinatea Colombani, du centre Arioi. Ce thème a été choisi pour accompagner la programmation du musée, puisqu’une exposition autour des costumes ouvrira en juin prochain. « On décidera aussi du thème des ateliers en fonction du calendrier culturel polynésien – quand il y aura Matari’i i ni’a ou Matari’i i raro, il y aura des ateliers spécifiques liés à l’observation des pléiades », précise Miriama Bono. Tous les ateliers débuteront par une visite thématique de la salle d’exposition permanente tant qu’elle sera ouverte, ou de la salle d’exposition temporaire. « L’objectif, c’est donc que les visiteurs passent deux à trois heures au musée, en commençant par une visite guidée des salles avant l’immersion culturelle dans les ateliers », explique la directrice du musée.

Transmettre

Pour assurer ces animations, le musée a donc recours au centre ‘Arioi. Depuis déjà quelques semaines, les équipes du musée travaillent avec des membres du centre culturel sur le contenu des visites. Pour l’atelier tapa, Hinatea Colombani a ainsi suivi une visite guidée animée par une spécialiste en la matière, Hélène Guiot. Ce genre de rencontre enrichissante motive encore davantage la directrice du centre ‘Arioi. Elle explique partager la philosophie des équipes du musée qu’elle résume en un verbe : transmettre. Trois personnes du centre sont aujourd’hui aptes à assurer les visites et les ateliers, mais d’autres jeunes sont en train d’être formés pour pouvoir prendre la relève. Miriama Bono explique que « l’un des objectifs du musée, à terme, c’est de pouvoir agréer, labelliser des prestataires extérieurs pour assurer les visites guidées du musée ». L’équipe scientifique proposera toujours des visites, mais cela permettra à un plus grand nombre de personnes de découvrir les collections du musée avec un guide. En parallèle, le musée continue de développer son offre numérique. Dès ce mois-ci, les visiteurs pourront regarder uniquement sur iPad une quarantaine de vidéos Faufa’a tupuna en français ou en tahitien.

Pratique

Ateliers thématiques les premiers dimanches du mois.

Tarif : variable selon les ateliers, il n’excèdera pas 3 500 Fcfp. Le matériel est fourni lors des ateliers .

Réservation obligatoire auprès du musée ou du centre ‘Arioi.

+ d’infos : www.museetahiti.pf, www.arioi.pf

 

 

You may also like...