N°107 – Une rentrée pleine de surprises

Maison de la Culture – Te Fare Tauhiti Nui

Conservatoire Artistique de Polynésie française – Te Fare Upa Rau

Service du Patrimoine Archivistique et Audiovisuel – Te piha faufa’a tupuna

 

 

Rencontre avec Mylène Raveino, responsable des activités permanentes à la Maison de la Culture et Frédéric Cibard, chargé de la programmation et de la communication au Conservatoire.

 

Texte : SF.

 

 

Les établissements culturels du fenua font leur rentrée en ce mois d’août. Les mots d’ordre de cette nouvelle année sont innovation, ouverture et voyage !

 

DU COTE DE LA MAISON DE LA CULTUREAteliers créatifs

 

Expositions et projections

 

A l’instar des années précédentes, la rentrée de la Maison de la Culture est riche en événements. Et cela commence fort… Dès le mois d’octobre, l’artiste Hina Mermet proposera du 4 au 8 une découverte de ses fresques avant de laisser place à un collectif de peinture à l’huile. Faunes et flores polynésiennes, animaux divers, scènes de vie, portrait de belles vahine… Du 11 au 15 octobre, Te Anuanua Art exposera ses oeuvres pour le plus grand bonheur du public. Place ensuite au sculpteur Stéphane Motard. L’artiste qui allie modernité et tradition avec une incroyable dextérité et un indéniable talent exposera ses pièces du 18 au 22 octobre. Enfin, ce sera au tour du peintre Christian Martin d’éblouir le regard des curieux. Comme une invitation au voyage, ses œuvres colorées à la fois surréalistes et naïves seront exposées aux côtés des sculptures de Jean-Claude Dombry. Ce spécialiste de l’argile s’efforce avec inventivité de privilégier l’authenticité et le travail en utilisant des matériaux locaux.

 

Education et création

 

Pour cette belle rentrée 2016, la Maison de la Culture met un point d’honneur à proposer une offre très variée d’activités. Les amoureux des langues pourront ainsi s’améliorer avec un atelier d’anglais et un autre de reo Tahiti. Depuis toujours, la Maison de la Culture s’engage dans l’éducation des enfants et intervient comme un support éducatif. Une aide aux devoirs et des cours de soutien adressés aux élèves inscrits en école primaire sont ainsi prévus tout au long de l’année. C’est une ancienne institutrice, Mareva Tchong qui est en charge de ces cours. Les enfants auront aussi l’occasion de se perfectionner en arts plastiques avec Valérie Delahaye, de laisser libre cours à leur imaginaire avec l’atelier créatif, acrylique et collages divers de Majo Sotomayor, de s’amuser avec les jeux de société et d’éveil proposés par Soizick, de se familiariser à la stratégie avec l’atelier échecs de Teiva Tehevini, ou encore d’éveiller leur corps avec Isabelle Balland. Ils pourront également découvrir l’univers du parfum. Comment fonctionne l’odorat ? Où naissent les parfums ? Comment les extraire ? Tout un tas de questions auxquelles Lovaina Guirao se fera un plaisir de répondre lors de son atelier. Si les enfants sont à l’honneur, les adultes ne sont pas en reste. Théâtre avec Nicolas Arnould, découverte et apprentissage de la culture japonaise avec Akari Okamune… Il y en a pour tous les goûts ! La Maison de la Culture propose également des activités physiques douces. Isabelle Balland invite ainsi les femmes à s’essayer au Stretch & Tone avec notamment des exercices d’étirements et de tonification en musique. L’objectif ? Obtenir une musculature régulière pour une silhouette svelte, améliorer sa posture, accroître l’aptitude respiratoire et ainsi diminuer les tensions et le stress. L’atelier Yoga d’Aurélie Cottier sera dans la même veine. Comparé souvent à la gymnastique douce, le yoga est un moyen efficace de se sentir bien dans son corps et dans sa tête.

 

Des nouveautés, comme à chaque rentrée !

 

L’établissement innove encore cette année avec deux nouveaux venus : l’atelier bébé/maman en mouvement et l’atelier cosmogonie polynésienne, histoire et culture. Le premier est animé par Sabine Quiatol et se tiendra tous les vendredis de 9h à 10h30. Ce cours s’adresse aux mamans qui viennent tout juste de mettre au monde leur bébé, il leur propose d’apprendre et gérer la séparation des corps. Au cours de cet atelier musical, mamans et bébés vont ainsi expérimenter ensembles des mouvements doux et se rencontrer au travers de différents rythmes. Quant à la cosmogonie polynésienne, Libor Prokop, musicien et membre actif de l’association Haururu, proposera deux cours : le mardi de 17h15 à 18h45 et le jeudi de 10h00 à 11h30. Cet artiste et intellectuel polynésien reviendra sur l’espace-temps dans la cosmogonie polynésienne, le rahura’a ou le chant de la fondation du monde, la définition du Tau ari’i (le temps royal) d’où découle le Tau Matari’i (ni’a et raro), la notion d’espace avec Ta’aroa, Rumia la coquille primordiale, et le , une autre version concernant Hawaiki en tant que dimension primordiale de laquelle découlent toutes les pré-fondations et les fondations du monde. Présentation magistrale de la matière, exercices d’application, participation, entrainement, discussion… Les participants seront invités à déclamer, exécuter des rythmes ou encore apprendre quelques chants. La présentation de la programmation sera faite sous forme de trois conférences préliminaires à l’issue desquelles les participants seront invités à prendre des options pour définir certains sujets spécifiques (voir notre interview).

 

La rentrée à la Maison de la Culture : Pratique 

– Les inscriptions aux cours et ateliers sont ouvertes à partir du 5 août, de 08h00 à 17h00

Reprise des cours la semaine du 22 août.

 

– Cours adultes : anglais, reo tahiti (plusieurs niveaux).

– Ateliers adultes : atelier créatif, acrylique et collages divers, cosmogonie polynésienne, jeux de société, strech & tone, théâtre, découverte et apprentissage de la culture japonaise, yoga, bébé/maman en mouvement.

– Cours enfants : anglais (plusieurs niveaux), aide aux devoirs et soutien scolaire (niveau primaire).

– Ateliers enfants : arts plastiques, jeux de société et d’éveil, échecs et éveil corporel.

 

Tarifs : Etudiants & enfants : 1 420 Fcfp/ cours (tarif dégressif pour la fratrie) / Adultes : 1 700 Fcfp/cours (tarif dégressif pour les couples).

 

Prochaine expo : Hina Mermet, du 04 au 08 octobre. Salle Muriavai, entrée libre.

 

+ d’infos et inscriptions : 40 544 536 – www.maisondelaculture.pf

 

—–

 

Interview de Libor Prokop : A la découverte de la Cosmogonie polynésienneLIBOR PROKOP@SF

 

Cette année, la Maison de la Culture propose un nouvel atelier autour de la cosmogonie polynésienne. Quelle est la genèse de ce cours ?

L’opportunité s’est présentée lors du Salon du Livre en novembre dernier. Le thème de cette édition traitait d’une thématique liée à la cosmogonie. Il s’agissait de parler de la Nuit, le en tahitien. Ce point ramène directement à la création du monde avec le en tant concept de la matrice primordiale engendrant toutes les fondations de l’Univers Ma’ohi. Lors de l’événement, j’ai eu la chance de rencontrer Mylène Raveino, responsable des activités permanentes de la Maison de la Culture. Nous avons discuté de ce sujet et avons décidé de l’intégrer dans les ateliers. L’objectif est double. Il s’agit de faire connaître la matière aux non-Polynésiens
mais aussi de réconcilier les Polynésiens avec cette histoire de notre fenua. En effet, la grande majorité de nos compatriotes pensent encore que le , ce sont les ténèbres.

Pouvez-nous nous expliquer ce que c’est la cosmogonie polynésienne ?

Notre vision du monde actuelle découle de l’avancée de la Science en Astrophysique, de la connaissance de l’Atome mais aussi de l’imprégnation de notre esprit par la pensée judéo-chrétienne. La référence à la connaissance ancienne, et donc à la tradition polynésienne, fait rencontrer des obstacles et des résonnances en tout genre au niveau de la population ma’ohi. Il est indispensable pour les jeunes générations de savoir qu’on peut s’informer sur ses propres traditions pour mieux vivre sa culture. Nous avons tous besoin d’être connectés à une certaine idée de la connaissance.

Sur quoi portera précisément ce nouvel atelier ?

On étudiera des textes en tahitien, en français ou en anglais, accompagnés d’exercices pratiques.
 Chaque séance durera 1h30, on se penchera sur un texte particulier durant trente minutes, puis nous ferons un exercice pratique, et animerons une discussion avec une synthèse et un travail de groupe sous forme de questionnaire. Il y aura deux séances : une en fin de journée et une en matinée. Il y aura trois conférences préliminaires pour dresser un tableau général du programme. La première sera une introduction générale à la notion de l’Espace – Temps et le Monde Ma’ohi, le Rahura’a ou le chant de la Fondation du Monde. La seconde introduira la notion de Matari’i (le Temps), la définition du Tau ari’i (le temps royal) d’où découle le Tau Matari’i (ni’a et raro). Enfin, la troisième sera une conférence d’une heure suivie d’une discussion de trente minutes autour du Matari’i par le passé et de nos jours, mais aussi sur le calendrier lunaire, le ciel polynésien, et l’initiation à la navigation aux étoiles. Pour ces cours, je me suis basé sur des supports écrits dits académiques à travers les réseaux classiques, même si nous nous concentrerons principalement sur le livre emblématique de Teuira Henry, « Tahiti aux temps anciens », ainsi que sur les écrits de Stimson sur les Tuamotu, les Australes etc.

Atelier cosmogonie polynésienne : Pratique

Animé par Libor Prokop

Le mardi de 17h15 à 18h45 et le jeudi de 10h00 à 11h30

Tarifs : Etudiants 1 420 Fcfp/cours – Adultes : 1 700 Fcfp /cours (tarif dégressif pour les couples)

 

+ d’infos et inscriptions : 40 544 536 – www.maisondelaculture.pf

 

 

DU COTE DU CONSERVATOIRE2306 TAMAU ERIC BEUGNOT

 

Une vague de concerts et un objectif : la transmission des savoirs

 

Créé en 1979, le Conservatoire Artistique de la Polynésie française, Te Fare Upa Rau, va fêter sa 36ème rentrée. Et pour celle-ci, l’établissement va probablement une nouvelle fois dépasser la barre des 1 700 élèves – enfants, adolescents et adultes compris – ce qu’il avait fait une première fois dans son histoire l’année dernière.

La reprise des cours dans les quatre grandes sections d’enseignement (traditionnelle, classique, théâtre et arts visuels) est prévue pour la semaine du lundi 22 août. Mais pour une rentrée bien faite, les futurs élèves et leurs parents sont invités à rencontrer leurs futurs professeurs. Trois journées sont ainsi consacrées à la fixation des horaires des élèves, à la découverte de l’établissement et aux formalités administratives (validation des inscriptions, paiement des frais de scolarité) : le mercredi 17 août de 8h à 18h, les jeudi 18 et vendredi 19 août de 13h à 18h. La journée du vendredi est réservée aux toutes nouvelles inscriptions, tandis que les deux premières journées de rencontres sont consacrées aux anciens élèves et aux élèves préinscrits. À noter également que les formalités d’inscription pour les élèves de l’antenne de Pirae se font à Tipaerui durant ces trois journées.

Cette année, le Conservatoire étend le dispositif des classes à horaires aménagés « Musique », qui rencontre le succès que l’on connaît auprès des enfants et des familles souhaitant développer l’intérêt et la pratique des arts durant le temps scolaire.

A l’instar du collège de Tipaerui pour la musique classique, le collège de Taravo ouvre une classe à horaires aménagés « danse et percussions traditionnelles » (CHAD). Pour la première fois, le ‘ori tahiti et la pratique des percussions rentrent dans le temps scolaire des élèves ainsi que dans les appréciations notées des professeurs lors des conseils de classe.

Une collaboration similaire est également ouverte avec le collège de Taunoa dans le cadre du projet Ho’oponopono. Ce dernier permettra aux élèves de renouer avec leurs racines culturelles, les anciens de l’établissement accueilleront d’ailleurs les nouveaux arrivants de manière traditionnelle et seront suivis toute l’année.

 

Elvis Presley superstar !

 

Le public peut se frotter les mains : le programme des galas et concerts concocté pour l’année 2016/2017 promet d’être exceptionnel.

Après le magnifique « Tribute » aux Beatles d’il y a trois ans, gravé dans toutes les mémoires et qui avait connu un succès populaire rarement atteint sur le fenua, et suite aux deux merveilleux concerts du spectacle « Tamau, la permanence » unissant à l’orchestre symphonique danse traditionnelle et danse classique, c’est au tour du Roi du rock d’être à l’honneur : Elvis Presley!

Courant mai 2017, l’orchestre symphonique du Conservatoire offrira au public polynésien deux concerts de légende au Grand Théâtre de la Maison de la Culture. Les grands titres du King seront interprétés par des chanteurs locaux très appréciés du public, et soutenus par l’orchestre dirigé cette année par Frédéric Rossoni, auteur des arrangements. On n’oublie pas la petite section rock qui, comme pour le concert Beatles, se glissera parmi les musiciens du symphonique. Le petit orchestre à cordes, qui accueille les violonistes et violoncellistes débutants, sera de son côté dirigé pour la première fois par Amandine Clémencet.

Les jeunes rockers du Conservatoire fouleront, courant mars 2017, la scène du Petit Théâtre de la Maison de la Culture pour « Rock en Scène II », tout comme les fans de Jazz retrouveront, avec plaisir en avril, le Big Band de l’établissement.

Le Conservatoire et la Maison de la Culture uniront également leurs efforts courant mai pour l’organisation du second concours/festival consacré au Ta’iri Paumotu.

Autre actualité du 21 au 25 novembre 2016 : le 15ème stage international de ‘ori tahiti et d’apprentissage des arts traditionnels.

 

Des concerts et des galas

 

Tout au long de l’année, le Conservatoire propose une quinzaine de spectacles et galas dans les domaines classiques, traditionnels, rock et Jazz.

Le premier rendez-vous de l’année sera celui de la Paix. Organisé avec le club Soroptimist international, il se tient le 1er octobre dans le cadre de la journée mondiale de la Paix 2016. Cet événement caritatif, accueilli dans la grande salle de la Mairie de Pirae, consacre la totalité des recettes au financement de bourses d’études artistiques pour des élèves défavorisés mais méritants. Au programme : du ‘ori tahiti avec les élèves de haut niveau, une prestation des lauréats du classique, mais aussi de la musique de chambre, du jazz et du rock ainsi qu’un duo d’artistes saxophone/accordéon invité par Musique en Polynésie.

Autre événement à ne pas manquer : une rencontre avec nos cousins de l’île de Pâques. Une petite délégation de musiciens, artistes et danseurs des sections classique et traditionnelle partira à Rapa Nui rencontrer les élèves et professeurs de l’école Toki, nouvellement créée et dirigée par une jeune pianiste et concertiste internationale, Mahani Teave. Cette école, placée sous le haut-patronage de l’UNESCO et de la présidente du Chili, Mme Bachelet, enseigne les arts classiques et le ‘ukulele.

Enfin, événement incontournable de chaque année : les deux galas des arts traditionnels, celui de décembre et celui de juin, place To’ata. En juin dernier, ils avaient été plus de 600 élèves de la section des arts traditionnels à se présenter place To’ata pour la grande nuit de gala de Te Fare Upa Rau. Cette nuit de gala était placée sous le double signe de la beauté avec les chorégraphies du « Monde des Fleurs » et de l’histoire du fenua, avec un hommage à Opuhara rendu par les élèves de ‘orero de John Mairai et les danseurs de haut niveau du Conservatoire. Combien seront-ils à répondre présent pour ce nouveau gala prévu pour juin 2017 ? Près de 700 ?

On n’oubliera pas les spectacles enfants, adolescents et adultes que donneront, cette année, les élèves de la classe d’Arts dramatiques de Christine Bennett. Ni le concert du chœur des enfants du Conservatoire, dirigé par Stéphane Lecoutre.

La rentrée au Conservatoire : Pratique

  • Trois jours de rencontres parents/professeurs

Mercredi 17 août de 8h à 18h, jeudi 18 et vendredi 19 août de 13 à 18h

Les rencontres élèves – parents – professeurs sont essentielles pour la détermination des horaires de cours et pour la validation des inscriptions. Les journées de mercredi et jeudi sont consacrées exclusivement aux dossiers complets et déposés en mai/juin et début juillet. La journée du vendredi est consacrée aux nouvelles inscriptions.

  • Reprise des cours lundi 22 août

L’Administration rappelle aux parents et élèves que l’établissement fonctionne avec le calendrier scolaire du second degré pour les périodes de congés scolaires.

  • Yoga, Tango et Danse de salon

En marge des activités inscrites au cursus des élèves dans les quatre sections d’enseignement (classique/traditionnel/théâtre/arts visuels), le Conservatoire accueille des cours de Yoga, enfants/adultes, durant la semaine avec Hinano Lausin, ainsi que les cours de Tango (lundi et mercredi à partir de 18h45 avec Alain) et des cours de danse de salon (chaque samedi à 9h, avec Roland).

Se renseigner directement auprès des professeurs :

Yoga : Hinano Lausin – [email protected] – 87 77 74 01

Danses de salon : Roland Cave – [email protected] 87 70 50 85

Tango : Alain – 87 78 34 46

 

  • Culture générale polynésienne / histoire de la musique / éveil musical enfant

Il est possible de suivre les enseignements dans deux disciplines qui sont généralement réservées aux élèves de haut niveau dans les sections classique et traditionnelle : les cours de culture générale polynésienne, donnés par le professeur de ‘orero John Mairai, et les cours d’Histoire de la Musique. Les cours d’éveil musical concernent deux catégories d’âge : les enfants de 5 à 6 ans, les enfants de 6 ans scolarisés en classe de CP.

  • Auditions classiques : entrée libre

Tout au long de l’année, les parents d’élèves mais également le grand public et les mélomanes peuvent assister aux auditions des jeunes solistes et des ensembles de la section classique. Ces auditions – il y en aura deux par mois – se déroulent les mercredis dans le grand auditorium, de 18h à 19h.

  • Quatre sections principales

 

Les élèves peuvent s’inscrire dans les quatre sections principales : classique, traditionnel, arts visuels et arts dramatiques (théâtre). Chaque section est encadrée par un responsable pédagogique :

 

  • Arts classiques : Guillaume Dor – 87 77 48 11
  • Arts traditionnels : Vahina Ehu – 87 79 78 03
  • Arts visuels : Matahiarii Coulon – 87 77 04 32
  • Arts dramatiques (théâtre) : Christine Bennet – 87 70 02 78

+ d’infos : 40 50 14 14 – www.conservatoire.pf et www.facebook.col/capftefareuparau

 

You may also like...