N°99 – Archipol n°16 : l’exploration du Pacifique à travers les récits de voyage

Service du Patrimoine Archivistique et Audiovisuel – Te piha faufa’a tupuna

Rencontre avec Tamatoa Pomare Pommier, chef du Service du Patrimoine Archivistique et Audiovisuel.

Texte : SF.

Disponible en librairies, ce numéro qui vient de paraître se concentre sur l’exploration du Pacifique à travers les récits conservés par le Service du Patrimoine Archivistique et Audiovisuel et la Société des Etudes Océaniennes.

Des milliers de livres habillent les étagères de la bibliothèque du Service du Patrimoine Archivistique et Audiovisuel. Appartenant principalement au fonds Danielsson, ces nombreux ouvrages, da- tant du XVIIIème au XIXème siècle, côtoient des éditions plus modernes de livres anciens reproduits à l’identique. La Société des Etudes Océaniennes (SEO), elle, abrite des milliers de beaux ouvrages, en partie grâce aux dons des membres de la SEO et d’achats réguliers. Elle possède certainement le plus ancien des ouvrages, qui date de 1701*. Le numéro 16 d’Archipol présente une sélection de ces livres, invitant ainsi le lecteur à un voyage dans la littérature des premiers navigateurs du Pacifique.

91 ouvrages sélectionnés

Dès 1492, le monde connu des Occidentaux s’agrandit. « Notre monde vient d’en trouver un autre », écrivait Montaigne. Au fil des mois et des ans, navigateurs et explorateurs rendent compte de leurs dé- couvertes au travers de récits de voyages. L’invention de l’imprimerie permettra de faire connaître ces histoires aux contemporains. La découverte du grand Océan Pacifique attise les curiosités et déchaîne les passions. Michel Bailleul, docteur en Histoire du Pacifique et auteur des différents Archipol, s’est attaché aux récits de voyages entrepris à travers l’Océan Pacifique du XVIème au XIXème siècle. Ce passionné présente 91 ouvrages dans ce numéro, selon un raisonnement thématique et non chronologique.

Patrimoine de la Polynésie

Ces navigations, rendues possibles grâce à l’évolution de la construction navale, avaient comme principale motivation la recherche de richesses. De l’or, des épices, un nouveau monde… Ces expéditions faisant découvrir l’étendue du monde aux yeux des Occidentaux sont rapidement devenues des missions d’exploration cherchant à répondre à la grande interrogation du XVIIIème siècle : existe t-il un continent austral ? Compagnons incontournables de ce qui allait devenir la mainmise de l’Europe sur les terres nouvelles, les porteurs du Christianisme ont été les acteurs principaux de l’établissement des contacts avec les peuples insulaires. Et quand le mystère se dissipe, vient le temps de la colonisation. Témoignage de la vie polynésienne d’antan, ces ouvrages précieux et fragiles sont le patrimoine des habitants de la Polynésie. Le numéro 16 d’Archipol continue de révéler aux yeux de tous leur existence et leur intérêt pour une meilleure connaissance du passé de notre pays.

Archipol n°16, le cahier des archives de la Polynésie

« Voyages en bibliothèques »

Ouvrage disponible dans les librairies de Tahiti

+ d’infos : 40 41 96 01

 

* Il s’agit de « Nouveau voyage autour du monde. Traité des vents », de Guillaume Dampier. Description de l’Istme de l’Amérique, des Indes Occidentales, du Cap vert, du passage par la Terre del fuego, les côtes méridionales de Chili, du Pérou, et du Mexique, de l’Ile de Guam ou encore de Sumatra… Habitants, coutumes, religions, plantes, fruits, animaux, tout y est détaillé.

You may also like...