N°97 – Hommage à Julien Faatauira

 

Conservatoire Artistique de Polynésie française – Te Fare Upa RauLa passion en héritage... Ici, avec son fils Hans, professeur de percussions au Conservatoire

 

 

Chef de troupe, danseur, musicien dans l’orchestre traditionnel du Conservatoire pendant plus de 30 ans, Julien Faatauira nous a quittés le 14 septembre. Avant son départ à la retraite en juin 2013, Hiro’a lui avait dédié un article dans la rubrique « Trésor de Polynésie »* : «Tant qu’on en a la possibilité, il est bon de saluer de leur vivant nos contemporains qui ont marqué de leur talent l’histoire de notre Pays. Présenter le parcours de Julien Faatauira répond justement au besoin de rendre un hommage mérité à cet homme qui a façonné un peu de la culture polynésienne telle qu’elle se vit aujourd’hui. » Danseur de talent aux côtés de Madelaine Moua, fondateur des groupes Fetia puis O’Porinetia, Julien était aussi l’un des rares à pratiquer le ‘ori tipi (la danse du sabre), ainsi que le ahi nui, la danse du feu. Il voyage aux quatre coins du monde pour des démonstrations. En 1980, grâce à ses années de pratique musicale, il rejoint l’orchestre traditionnel du tout nouveau Conservatoire. En trente ans, c’est tout un répertoire que lui et les autres musiciens ont créé pour accompagner les centaines de milliers d’heures de cours de danse données par mamie Louise et Vanina. Toutes nos pensées vont aujourd’hui à sa famille, ses enfants, ses motua et ses hina.

 

 

*Hiro’a n°67 (avril 2013), à consulter sur www.maisondelaculture.pf

 

 

 

You may also like...