Pour ne rien manquer du FIFO! – Février 2013

CULTURE BOUGE

 

Maison de la Culture – Te Fare Tauhiti Nui

 

Rencontre avec Miriama Geoffroy, coordinatrice du FIFO.

 

Pour ne rien manquer du FIFO !

 

Chaque nouvelle édition du FIFO est l’occasion de réaffirmer l’exigence et l’audace qui ont fait la réputation du festival, devenu une référence incontournable en matière de documentaire océanien. Pour cette dixième édition, les organisateurs du FIFO ont veillé à proposer une programmation tout à la fois attentive à la mémoire du festival mais aussi à son évolution.

 

Quoi de plus vivant que le documentaire, clef de voûte du FIFO ? En perpétuel renouvellement, il s’approprie les nouvelles technologies et innove grâce à des auteurs, des réalisateurs et des producteurs qui n’ont de cesse de réfléchir à des films qui posent un regard original sur l’Océanie. A travers lui, le FIFO donne à voir le monde océanien dans toute sa richesse, sa complexité, dans ses questionnements et dans ses évolutions.

Lors du FIFO, le documentaire est décliné sous toutes ses formes et également présenté côté coulisses : écriture, montage, réalisation, marché du film, diffuseurs, programmes, autant de termes qui résonnent tout au long du festival. Car en parallèle de la compétition officielle et des projections, les festivaliers sont invités à prendre part au documentaire, au numérique, mais aussi à la fiction ; bref, à l’univers audiovisuel dans son ensemble.

Oui, au FIFO, on croit en la nécessité des images et dans leur capacité à enrichir et à éclairer notre perception du monde. Car c’est bien là le but ultime du cinéma documentaire : interpréter le monde, donner à penser, faire réfléchir.

 

Face aux écrans… ou derrière eux

 

Vous avez le choix !

Rendez-vous du 11 au 17 février pour vivre toute l’intensité de ce dixième FIFO, avec un OFF toujours plus dense – soirée Cabourg, nuit du court-métrage, avant-première, etc. -, ainsi qu’un programme de projections très attrayant.

 

C’est une sélection de 34 nouveaux documentaires qui est à découvrir : 15 films sont en compétition et 19 hors compétition. Des films récents, majoritairement inédits en Polynésie, voire en Océanie, qui abordent des thèmes variés à travers des réalisations de qualité : de la bombe atomique à l’exploitation thonière en Papouasie Nouvelle-Guinée en passant par la colonie pénitentiaire de Nouvelle-Calédonie ou encore la dérive des continents, la sélection de ces films* aiguisera la curiosité et stimulera la réflexion du public mais aussi du Jury. Un jury comme toujours très pointu, composé de personnalités venues de toute l’Océanie, mais aussi d’Europe et d’Amérique. Greg Germain, président du Jury interviewé dans ce Hiro’a, est bien connu des Antilles jusqu’en France pour son engagement en faveur de l’expression culturelle des Outre-mer. Il aura à ses côtés 10 membres pour déterminer le palmarès parmi les documentaires sélectionnés : Yves Jeanneau (France), producteur, fondateur et commissaire de Sunny Side of the Doc (marché international de documentaires ), Jean-Claude Lamy (France), journaliste littéraire et écrivain, Fleur Lise (France) actrice, Julia Overton (Australie), productrice, manager et responsable des investissements à l’agence nationale Screen Australia, Murray Green (Australie), ancien directeur d’ABC international, conseiller en Politique Juridique et Développement des Médias, Joe Berlinger (USA), producteur, réalisateur, journaliste et photographe, Leon Narbey (Nouvelle-Zélande), directeur de la photographie de « The Orator », conte samoan primé au Festival du Film de Venise, Déwé Gorodey (Nouvelle-Calédonie), écrivain, ministre de la Culture de Nouvelle-Calédonie, Christian Robert (Polynésie française), éditeur et président de l’Association des Editeurs de Tahiti et des Îles, Etienne Raapoto (Polynésie française), journaliste pour Polynésie 1ère.

 

Un programme varié

 

Entre autres moments forts de ce FIFO, profitez de l’occasion qui vous est offerte de rencontrer de nombreux professionnels et de débattre avec eux du documentaire, de l’écriture à la réalisation. Cinq ateliers variés et gratuits sont proposés au grand public.

La société Ivéa propose notamment trois ateliers qui répondent véritablement aux tendances du moment : montage audiovisuel, tournage en extérieur avec caméra GoPro et création d’un Ibook interactif sur Ipad.

Pour les professionnels de l’audiovisuel de la région, l’ATPA (Association des Professionnels de l’Audiovisuel) organise l’Oceania Pitch pour la 4ème année, un atelier professionnel animé par un coach qualifié, Laurent Mini, producteur et co-fondateur de la Compagnie des Taxi-Brousse. Les meilleurs projets sont sélectionnés puis présentés sous forme de pitch devant des diffuseurs de la région** mais aussi le public, curieux de découvrir les documentaires de demain.

Dans le même esprit, le 7ème colloque des télévisions océaniennes, qu réunit les professionnels de la région, permet de débattre et d’avancer sur des problématiques clés : partenariats, numérique, formation…

Quant aux Rencontres Numériques, 5ème édition, elles sont un laboratoire d’échanges et d’initiatives autant qu’un processus d’accompagnement vers l’univers du numérique. Cette année, en plus des conférences-débats, le public est invité à de nouvelles expériences : oserez-vous vous franchir la porte de la réalité augmentée ?

 

Pas de clap final

 

Le documentaire est un support privilégié pour faire découvrir et comprendre de nombreuses problématiques au jeune public : écoles, collèges et lycées participent comme toujours activement au FIFO, avec des projections réservées aux élèves pendant le festival. Mais le FIFO se poursuit toute l’année avec sa tournée Hors les Murs, s’efforçant de donner à tous les jeunes mais aussi aux habitants des îles éloignées une véritable fenêtre ouverte sur l’Océanie, avec des projections itinérantes gratuites dans tous les archipels polynésiens. Au-delà de nos récifs, Honiara (Salomon), Maré (Nouvelle-Calédonie), Melbourne, mais aussi Pessac, Cabourg et Saint-Malo (France), ont accueilli le FIFO en 2012 pour des projections emplies d’émotion.

 

FIFO 2013 : PRATIQUE

– Du 11 au 17 février

– A la Maison de la Culture

Pour tout savoir du 10ème FIFO (OFF, projections, rencontres numériques, ateliers, etc.), rendez-vous dans notre programme !

+ d’infos : 70 70 16 – [email protected]www.fifo-tahiti.com et sur Facebook : FIFO TAHITI

 

 

* Pour connaître la liste de tous les documentaires présentés, rendez-vous sur www.fifo-tahiti.com ou dans les pages du catalogue du FIFO, disponible gratuitement à la Maison de la Culture.

** www.oceaniapitch.org

You may also like...