Ce qui se prépare – juin 2012

Maison de la Culture – Te Fare Tauhiti Nui

Heiva Nui

Service de la Culture et du Patrimoine – Pu no te Taere e no te Faufaa Tumu

 

CE QUI SE PREPARE

 

Rencontre avec Julien Mai, Directeur de Heiva nui, Heremoana Maamaatuaiahutapu, Directeur de la Maison de la Culture et Teddy Tehei, chef du Service de la Culture et du Patrimoine.

 

Heiva i Tahiti 2012

 

Pour la 130ème édition du Heiva, des grands du ‘ori tahiti reviennent et à leurs côtés, de nouveaux noms de la danse. Tous se produiront à To’ata lors des soirées de concours de chants et danses qui auront lieu du 5 au 21 juillet.  

 

Ils sont des milliers d’artistes à répéter depuis plusieurs mois pour leur spectacle. Tout Papeete se prépare à vivre un mois au rythme des danses, des chants et des sports traditionnels.  Après avoir pu admirer la jeunesse des écoles de ‘ori tahiti danser, place maintenant aux groupes ! On a beau être en 2012, le Heiva continue de s’affirmer comme le festival tahitien par excellence, réunissant hommes et femmes de toutes générations et de toutes catégories. Côté danse, le retour des mastodontes comme Temaeva, O Tahiti E, Heikura Nui mais aussi Hei Tahiti, Tamariki Poerani ou Ahutoru Nui est très attendu. A n’en pas douter, ils confirmeront leur réputation et sauront comme toujours nous surprendre. Mais le Heiva ne serait pas ce qu’il est sans la catégorie des révélations, ces jeunes pousses qui défendent la vitalité et l’avenir de l’art du ‘ori tahiti : Haere Mai, Tamarii Manotahi, Ori i Tahiti et les autres auront la même ardeur à défendre les valeurs de leur culture.

Grâce à ces rencontres, le Heiva permet aux groupes de se confirmer ou de s’affirmer, et à l’événement de garantir son rôle 130 ans après, celui d’être l’expression férocement authentique du ‘ori tahiti.

 

Le Heiva i Tahiti 2012 : Pratique

– Soirées de concours de chants et danses : jeudi 5, vendredi 6, samedi 7, dimanche 8, mercredi 11, jeudi 12, vendredi 13 et samedi 14 juillet, à partir de 19h

– Soirée de remise des prix : Jeudi 19 juillet

– Soirée des lauréats : samedi 21 juillet

– Place To’ata

– Billets en vente dans les magasins Carrefour, à Radio 1 et sur www.radio1.pf

+ d’infos : 434 100 / 503 100 / 544 544

 

Et les sports traditionnels ?

Rassurez-vous, on ne les a pas oubliés ! Intrinsèquement liés aux festivités du Heiva, les tu’aro ma’ohi sont toujours très prisés du public, d’autant qu’il n’y a pas beaucoup d’occasion d’en voir le reste de l’année. Précision des lanceurs de javelot, endurance des porteurs de fruits, agilité des grimpeurs de cocotiers, force et concentration des leveurs de pierre, les sports traditionnels révèlent les impressionnantes capacités des athlètes ! Quant aux courses de va’a, elles investissent autant le lagon que l’océan et s’effectuent tant seul qu’à plusieurs. Les départs sont toujours de fabuleux moments permettant d’admirer des coureurs et des pirogues magnifiquement fleuris !

 

Le Heiva tu’aro ma’ohi et va’a : Pratique

– Samedi 14 et dimanche 15 juillet, au Musée de Tahiti et des îles : lancer de javelots, coprah, lever de pierre et grimper au cocotier

– Jeudi 17 juillet, jardins de Paofait (17h) : course de porteurs de fruits

– Samedi 28 juillet, pointe Vénus : régate de pirogues à voiles traditionnelles

+ d’infos : 77 09 05

– Courses de va’a (courses en lagon V1, V6, V16, courses en haute mer, tour de Moorea, Super Tauati…) : du 28 juin au 14 juillet

+ d’infos : 45 05 44 – www.ftvaa.pf

 

Encadré

Transfert de compétences

Jusqu’à présent, le Service de la Culture et du Patrimoine gérait la cellule « son et éclairage » du Pays. Celle-ci comprenait 16 agents ainsi qu’un parc matériel conséquent (éclairages, écrans, systèmes de sonorisation, etc.) ; régie notamment utilisée pour la mise en place des évènements à To’ata et place Vai’ete… En ces temps de refonte et d’allègement, il était souhaitable de transférer ces compétences aux établissements les plus concernés : à la Maison de la Culture, car elle prendra le relais de Heiva Nui quant à la gestion de To’ata dans le courant de l’année ; et au Service des Moyens Généraux, qui a pour mission générale d’assurer le soutien logistique de la Présidence et des ministères. Ainsi regroupés, les dossiers administratifs et les interventions techniques ne manqueront pas de gagner en efficacité.

 

You may also like...