casden

Le retour des Pléiades célébré

Par • 16 nov, 2011 • Catégorie: Trésors vivants


Comme chaque année en novembre, l’arrivée des Pléiades dans le ciel annonce la période d’abondance Matarii i ni’a. La nature devient plus généreuse et c’est l’occasion pour nous d’honorer ce cycle bienfaisant. A ce titre, Heiva Nui organise en collaboration avec l’Assemblée de Polynésie une soirée culturelle pour le public vendredi 18 novembre.

« Himene Tumu Fenua », c’est le nom de la superbe soirée qui vous attend le 18 novembre dans les jardins de l’Assemblée. Des tarava et des ‘ute de nos cinq archipels inspirés du retour de la saison d’abondance seront orchestrés par Tamarii Papara, Tamarii Papeari, Tamarii Manotahi, Vaihoataua, Tamarii Hautimatea, Tamariki Oparo, Te reo o te Tuamotu et Te oko o te henua enana « Après le Heiva, les apparitions publiques de nos groupes de chant se font plus rares, cet événement est une manière de leur rendre hommage en les invitant à nous faire entendre leur vision de Matarii i ni’a », déclare Julien Mai, directeur de Heiva Nui et producteur de la soirée qui clôturera  une semaine de célébrations à l’Assemblée. En effet, du 14 au 18 novembre, l’institution organise une grande exposition sur le thème de la société polynésienne dans le temps : passé, présent et avenir seront ainsi recherchés, montrés, questionnés à travers photos, illustrations et extraits d’ouvrages réunis entre autres par le Service de la Culture. Les élèves des écoles proposeront leur interprétation de l’avenir. Des ateliers pratiques ponctueront également toute la semaine : sculpture, lecture, artisanat, navigation, langues…

A propos de Matarii i ni’a

Pour se repérer dans le temps, les anciens Polynésiens se basaient essentiellement sur les cycles solaires, lunaires et stellaires. L’année était divisée en 12 ou 13 mois lunaires de 29 ou 30 nuits. A ces repères s’ajoutait un calendrier astronomique ponctué par l’apparition et la disparition dans le ciel nocturne de la constellation des Pléiades. Aux alentours du 20 novembre, les Pléiades « montent » dans le ciel, phénomène que l’on peut observer à la tombée de la nuit. C’est le début de la période d’abondance. Les Pléiades restent visibles jusqu’aux alentours du 20 mai, période à laquelle elles disparaissent alors du ciel nocturne, ouvrant ainsi la période de Matarii i raro. L’apparition des Pléiades et leur disparition constitue donc un repère pour indiquer le début de l’été austral en novembre et l’arrivée de l’hiver en mai.

Matarii i ni’a marque le début de la saison d’abondance naturelle pendant laquelle poussent volontiers fruits, légumes et tubercules, bases de l’alimentation traditionnelle. C’est aussi une période de reproduction pour les poissons. Une période cruciale dans la société polynésienne traditionnelle, entièrement dépendante des ressources naturelles.

Pratique : Matarii i ni’a

- Célébré du 14 au 18 novembre à l’Assemblée de Polynésie (exposition, ateliers, etc.)

- « Himene Tumu Fenua » : soirée culturelle vendredi 18 novembre avec groupes de chant

- Entrée libre

+ d’infos : 50 31 00 (Heiva Nui) ou 41 63 00 (APF) et sur www.assemblee.pf

{lang: 'fr'}

est
Email à cet auteur | Tous les Articles par

Laisser un Commentaire