En musique vers la Paix

[singlepic id=670 w=320 h=240 float=left]
Le 23 septembre prochain, les Soroptimists, organisation internationale féminine, proposent avec le concours du Conservatoire de Polynésie un grand concert de la Paix. Bien au-delà de présenter un beau moment musical au public, l’objectif est de reverser les bénéfices de la soirée à des enfants défavorisés qui souhaitent faire de la musique. Une vraie action de solidarité, c’est aussi ça un message de paix.

Sur le terrain, elles se réunissent et se bougent pour permettre à une maman en détresse de retrouver la sécurité, pour compléter du matériel manquant dans une maternité, elles participent aussi à un travail de fond pour soutenir des actions en faveur des femmes (contre les violences, les discriminations, etc.).

Qui sont ces femmes au service des autres ? Les Soroptimists du club de Tahiti. « Notre organisation réunit des femmes engagées dans la vie professionnelle ou sociale qui tentent, par différents projets, de contribuer à l’édification d’un monde meilleur pour les femmes et les enfants », explique Sylvie André, l’actuelle présidente.

Chaque année, les bienfaitrices célèbrent la journée internationale de la Paix, que l’ONU a placée le 21 septembre. Il s’agit de « commémorer les idéaux de paix parmi toutes les nations et les peuples » par des actions de sensibilisation ou d’éducation.

S’unir pour la Paix

Cette année, grâce au soutien et à la collaboration active du Conservatoire de Polynésie et de la madame le Maire de Pirae, la journée de la Paix sera commémorée le 23 septembre à la mairie de Pirae par une soirée musicale.

Les bénéfices de cette soirée seront consacrés à payer l’inscription et l’achat d’instruments de musique pour des enfants du Conservatoire, mais dont la famille a des revenus très modestes. « Une bien belle œuvre caritative à laquelle nous nous associons gracieusement et de bon cœur, assure Frédéric Cibard, attaché de direction au Conservatoire. Les discours et le choix des morceaux de musique présentés sensibiliseront le public au thème de la Paix dans le monde. »

Yi Bin Chen au piano accompagnée de ses deux enfants au violon, Simon Pillard au violoncelle, Jean-Marie Dantin et ses clarinettistes, Marie Hugot au piano, David Bonnaventure au violon, Emmanuelle Vidal au chant, Fabrice Cima et Colin Raoulx au saxophone, Sebastine Vignals et ses élèves de tuba ou encore Tetia Fidler Valenta à la guitare réjouiront le public de leur virtuosité. Les arts traditionnels ne seront pas en reste puisque Hans Faatauira et ses to’ere ainsi que les danseurs de ‘ori tahiti assureront aussi le spectacle, tout comme la classe de théâtre de Christine Bennett. « Il nous a paru nécessaire de mêler expressions classiques, modernes et traditionnelles, dans l’esprit d’une soirée placée sous le signe de l’ouverture et de la diversité » poursuit Sylvie André. Enfin la chorale La Colombe ainsi que les élèves de l’école Fautaua Val chanteront une pièce polynésienne sur le thème la paix.

Parce que la paix est une denrée précieuse, il faut la protéger mais aussi la nourrir et l’entretenir… L’organisation du concert de la Paix, entièrement bénévole, permettra à l’échelle de la manifestation polynésienne de mettre en lumière cette mobilisation et de fédérer les individus.

Concert de la Paix : Où et quand ?

– A la mairie de Pirae

– Vendredi 23 septembre, à partir de 18h30

– Tarifs : 1 250 Fcfp par personne, 750 Fcfp pour les enfants de moins de 12 ans.

– Réservations et informations : 79 25 77 – [email protected]

You may also like...