Le Conservatoire déploie ses ailes

[singlepic id=580 w=320 h=240 float=left]
Dans le cadre agréable du Radisson de Arue, les jeunes talents du Conservatoire Artistique vont monter sur scène. Ils ont entre 8 et 16 ans, et certains d’entre eux se signalent de belle manière dans le monde de la musique classique et traditionnelle. La soirée promet d’être superbe, avec la magie inimitable des petits ensembles, les classes de trompette et de clarinette, l’ensemble ukulele – guitare traditionnelle ainsi que les jeunes étoiles de la classe de la musique de chambre et pour finir, la grande harmonie.

Après le merveilleux concert des grands ensembles, donné le 13 février dernier, le Conservatoire Artistique de la Polynésie française revient sur le devant de la scène avec ses petites formations classiques et traditionnelles. Prévu le samedi 30 avril au Radisson à partir de 17h, Te Fare Upa Rau vous présentera ainsi quelques-uns de ses élèves les plus prometteurs. Trompettistes, clarinettistes ou violonistes, joueurs de ukulele ou de guitare traditionnelle, ces jeunes talents vous surprendront par leur virtuosité, leur audace et leur sens musical. Par ailleurs, quoi de plus émouvant de participer, pour un jeune musicien, à son premier véritable orchestre ? Sur ce point, deux formations « juniors » sont très attendues : le petit orchestre, dirigé par Simon Pillard et la petite harmonie, menée par Sébastien Vignals. Côté traditionnel, l’ensemble guitare – ukulele de Tetia Fiedler Valenta et David Kimitete ne sera pas en manque pour donner une réplique de haute qualité.

D’un niveau plus avancé, les élèves de la classe de musique de chambre de Simon Pillard raviront les mélomanes, tandis que la grande harmonie du Conservatoire, toujours autant appréciée, conclura une après-midi musicale comme on les aime tant.

 

Pratique : Le concert des jeunes talents

– Samedi 30 avril, à partir de 17h

– Au Radisson Tahiti, salle Endeavour

– Tarifs : 1 000 Fcfp

– Billets en vente au conservatoire à partir du lundi 18 avril

+ d’infos : 50 14 14 – www.conservatoire.pf

 

« Ciné concert 2011 » au Conservatoire

Depuis le 1er février, les scolaires peuvent découvrir en musique la magie du cinéma muet, grâce au nouveau concept de ciné-concert mis en place par les enseignants du Conservatoire.

Une équipe d’enseignants de Te Fare Upa Rau propose depuis plusieurs semaines un cycle de « ciné concerts ». L’idée est de permettre aux jeunes de découvrir l’interaction entre un film muet et sa musique, jouée comme à l’époque. Animé par trois enseignants : David Bonnaventure au violon, Jérôme Descamps au trombone et Frédéric Rossoni au piano, le programme de ces séances est choisi avec finesse et ouvre les esprits aux pionniers du cinéma : « Rêve et réalité », petit film humoristique de 1901, « The Motorist », court-métrage de 1906, course-poursuite aux trucages impressionnants pour l’époque, mais aussi « Frigo et la baleine », court-métrage de 1925 réalisé par le grand Buster Keaton, véritable chef d’œuvre du cinéma muet et enfin « Félix le chat », dessin animé de 1926 très surprenant. En tout, ce sont près de 40 minutes de très beau spectacle bien rythmé auquel les scolaires peuvent assister, leur permettant d’apprécier la magie des débuts du 7ème art créé par les frères Lumière au siècle dernier, et que nos musiciens du Conservatoire ont mis en musique comme aux temps anciens, en composant des airs d’époque.

 

2 questions à Jérôme Descamps, à l’origine des ciné concerts

Pourquoi avoir souhaité relancer les ciné concerts ?

Cela répond à un véritable désir artistique. J’aime la connivence entre la musique et les images en noir et blanc, il s’en dégage quelque chose de très poétique. On lie deux époques qui ont 100 ans d’écart et pourtant, la magie opère, le pont entre elles devient totalement naturel du fait des éclats de rire des enfants.

 

L’accueil des jeunes spectateurs a été une réussite à chaque fois ?

A la première représentation, j’avais le trac, je me demandais comment ils allaient réagir : pour la plupart d’entre eux, élevés à « Avatar » et autres bijoux d’effets spéciaux, il s’agit de leur premier film muet en noir et blanc et de leur premier concert instrumental… Ca fait beaucoup de nouveautés à la fois ! Mais dès la première séance, les enfants ont tout de suite rient, l’humour décalé du début du siècle souligné par la musique fonctionne totalement. Aujourd’hui, je n’ai plus aucune crainte, je sais que même si certains viennent à reculons, ils repartent conquis.

 

 

Pratique : Ciné concert

Le conservatoire organise ce cycle de découverte du monde du cinéma muet en musique live pour les écoles primaires et secondaires (jusqu’en troisième).

Les classes souhaitant participer au cycle des « Ciné concerts 2011 » peuvent contacter Jérôme Descamps au 71 79 27 – [email protected].

Le grand auditorium peut accueillir 4 classes par séance : lundi, mardi, jeudi et vendredi, à 8h30 et à 9h30. Tarif : 400 Fcfp par personne.

You may also like...