L’art d’exister

[singlepic id=603 w=320 h=240 float=left]
En juin, la plus grande école artistique du Pays prépare un véritable feu d’artifice de fin d’année avec deux événements phares : le gala du Conservatoire, place To’ata, devenu un rendez-vous incontournable de la scène polynésienne et le concert des lauréats, qui couronne le travail des meilleurs élèves du département classique. Avec des préparatifs toujours aussi intenses et excitants…

Gala de fin de d’année du Conservatoire Artistique

La grande fête de fin d’année du Conservatoire est célébrée tous les ans en juin et clôture en beauté le Heiva des écoles, tout en annonçant le Heiva des grandes formations. Ce canevas des arts traditionnels et classiques qui mêle dans un travail commun et un même élan débutants et confirmés permet d’offrir un spectacle intense, où la ferveur des jeunes artistes est palpable. Un brassage des arts, des pratiques et des univers ; pimenté par une relative prise de risque qui stimule et enrichit l’ensemble des participants : se produire en public sur To’ata ne s’improvise pas ! « D’autant que pour certains de nos enfants », explique Vanina Ehu, responsable du département des Arts Traditionnels au Conservatoire, « il s’agit de leur première scène ! Au-delà des répétitions, de la coordination générale et de la logistique, il faut gérer les tempéraments de nos petits danseurs ». Pour le département traditionnel, ce sont plus de 550 danseurs – toutes classes confondues, y compris l’antenne du Conservatoire de Pirae ! – qui se réuniront sur la scène. Une mise au point du programme des plus précises est à anticiper, « car nous ne pouvons pas répéter tous ensemble, ce serait ingérable », avoue Vanina. Mais à la clé, autant d’embûches que de joies partagées pendant les cours et répétitions. Les représentations données dans le cadre du gala sont l’aboutissement d’un effort individuel et collectif important. « C’est une reconnaissance du travail accompli de nos élèves, qui affichent alors leur savoir-faire devant des milliers de spectateurs. », estime la responsable. Et quelle fierté, pour l’ensemble des enseignants de regarder les yeux brillants de ces enfants pleins de talent, si heureux de montrer ce qu’ils ont mis près d’un an à atteindre. « Cela fait 20 ans que je travaille au Conservatoire et que je prépare les galas de fin d’année, et c’est toujours avec le même enthousiasme, poursuit Vanina. La jeunesse est tellement curieuse, vive, elle nous entretient et nous pousse… Notre rôle est de satisfaire la grande soif d’apprendre des enfants : cela nous demande beaucoup d’énergie et de créativité mais nous sommes récompensés au centuple… »

Les forêts à l’honneur

Cette année, le gala est placé sous le signe des forêts, thématique adoptée par l’Organisation des Nations Unies pour 2011. L’occasion de souligner l’impressionnante utilité de ces espaces. Mamie Louise, que l’on ne présente plus, a écrit des textes remarquables en hommage à ces ressources menacées, pourtant sources de vie pour les hommes. Les écrits de Mamie Louise, comme toujours emplis de sagesse et d’espoir, porteront le sens des musiques et chorégraphies travaillées toute l’année. Dans les costumes aussi, le végétal sera à l’honneur. Le spectacle est conçu comme une invitation à agir pour protéger et valoriser les forêts : un défi de taille à relever.

 

Où et quand ?

– Place To’ata

– Samedi 18 juin, à partir de 18h

– Tarifs : de 500 Fcfp à 1 500 Fcfp

+ d’infos : 50 14 14 – www.conservatoire.pf

ENCADRE

Concert des lauréats

La grande salle de la mairie de Pirae accueillera le vendredi 10 ou le samedi 11 juin prochains en début de soirée, le fameux concert des lauréats du département d’art classique du Conservatoire. Véritable tradition au sein de cette école, hommage au mérite, au travail et au talent, ce concert distingue les meilleurs élèves débutants et confirmés de l’établissement ayant obtenu la note maximale lors des examens de fin d’année. C’est l’occasion pour les parents d’élèves, les enseignants et les mélomanes, de passer une très belle soirée musicale dans un cadre qui s’y prête parfaitement.

Où et quand ?

– Mairie de Pirae

– En juin

– Entrée libre

+ d’infos : 50 14 14 – www.conservatoire.pf

 

ENCADRE

Le DVD Anthologie Heiva volume 4 (1998 – 2001)

Et de 4 ! 4ème anthologie de notre évènement par excellence ! Ce nouveau coffret, qui a demandé plus de 6 mois de travail à l’équipe de l’ICA, est actuellement en phase de finition et comprendra 5 DVD, soit plus de 8 heures de grand et beau spectacle à savourer à sa guise. Il nous invitera à redécouvrir les meilleurs moments des concours de chants et de danses des Heiva i Tahiti des années 1998 à 2001 et le Heiva Nui de l’an 2000, année exceptionnelle s’il en est puisqu’il n’y a pas eu de concours mais des invités, venus de toutes les îles polynésiennes pour se produire place To’ata. Disponible très bientôt !

You may also like...