« Mais ne te promène donc pas toute nue ! », Un vaudeville hilarant au Petit Théâtre !

La Maison de la Culture est heureuse d’accompagner dans le cadre d’une coproduction l’équipe de Mingo & Chanson, qui présentera du 07 au 20 février « Mais ne te promène donc pas toute nue ! ». Ce vaudeville en un acte de Georges Feydeau a été écrit en 1912 et promet de secouer de rire les spectateurs !

Le thème :

Feydeau, grand amoureux des femmes, signe là “une pièce qui sonne comme la revendication clairement assumée de la femme, débarrassée des pudeurs étouffantes et des hypocrisies bourgeoises”. Un vaudeville frais, drôle et rythmé, sur un texte étonnamment moderne qui demeure  d’une brûlante actualité.

L’intrigue :

Monsieur Ventroux, député ambitieux et persuadé qu’il est futur ministrable, est marié à une femme assumée et excentrique, Clarisse, dont le principal défaut est de se promener “trop impudemment” en tenue légère, devant son fils et Victor le domestique.

L’action se passe lors d’un épisode de canicule, et la chaleur ambiante aidant, Clarisse apparait dans cette tenue, même en plein après midi, aux heures des visites pour son “présidentiable” de mari. Qu’il s’agisse de Monsieur Hochepaix, grand rival politique en quête d’une faveur, ou de Monsieur De Jaival, chroniqueur au Figaro et “à la pêche au scoop”.

Tout ceci fait le grand bonheur de Monsieur Georges Clemenceau (le tigre) qui demeure “juste en face” et qui, ayant du temps à tuer entre deux mandats, se délecte du spectacle qui lui est offert depuis sa fenêtre.

Tout cela au grand désespoir de Ventroux.  Celui-ci sent que sa future carrière politique est de plus en plus compromise par le sans-gêne de sa femme. Un état des choses qui par force, entraîne une cascade de quiproquos et de rebondissements, surtout lorsqu’une guêpe s’en mêle et la pique à la fesse…

Un spectacle qui va crescendo, en intensité, en rythme, où les rires deviennent à coup sûr, totalement incontrôlables… et « une machine à rire imparable” !

Quelques citations de l’auteur:

« Il n’y a que dans ces courts instants où la femme ne pense plus du tout à ce qu’elle dit, qu’on peut être sûr qu’elle dit ce qu’elle pense. »

« L’homme est fait pour la femme et la femme pour l’homme… surtout en province où il n’y a pas de distraction. »

La distribution :

Monsieur Ventroux : Gérald Mingo

Clarisse Ventroux : Catherine Chanson

Monsieur Hochepaix : David Busca

Monsieur De Jaival : Nicolas Arnould

Victor : Vetea Welsch

Les acteurs :

Gérald Mingo

Après avoir fait ses armes de transformistes à Paris « Chez Michou«  et à « La grande Eugène«  de 1971 à 1974, et suite à une carrière en tournées internationales avec la troupe « Les Ziegfield«  dans toute l’Europe, en Afrique du nord et occidentale, Gérald est arrivé en Polynésie en 1990. Il a animé les soirées de Moorea jusqu’en 1995, puis celles de Papeete jusqu’en 2007. On l’a vu au théâtre dans « La complainte du margouillat », « Sacabêtises« , « Les aventuriers du mea perdu«  (avec Patricia Mollié), « Le canard à l’orange«  (avec Théâtre en Polynésie). Depuis 2000, il a créé des spectacles aussi variés que: « Notre Dame de Paris« , « Le merveilleux voyage de Mehiti Joyce« , « Pierre et le loup«  (avec le Conservatoire Artistique Territorial) « Nuit d’ivresse« , « Bonne fête Paulette« , « Le Père Noël est une ordure«  (avec Anne Tavernier), « Grrease à Tahiti », « ABBA Folies » (avec Frédéric et Stéphane Rossoni et Déclic), « Quelques mots d’amour« , en One Man Show, et enfin « Edith, à quoi ça sert l’amour » (avec Christine et Jean Luc Casula)

Catherine Chanson

Parallèlement à une belle carrière dans l’éducation nationale, Catherine a créé au Grand Théâtre de la Maison de la Culture depuis 2000:

« Le Roi et moi«  et « Cendrillon«  (avec l’école maternelle Tama Hau de Papeete), puis depuis 2004 « La croisière s’amuse« , « Peter Pan« , « Alice au pays des merveilles« , « Le Magicien d’OZ« , « Mary Poppins« , « Anastasia » et enfin « La Princesse soleil«  en 2010 (avec l’école maternelle Atinu’u de Punavai plaine).

Jeune retraitée, Catherine se consacre maintenant à des interventions dans les écoles en tant que conteuse bénévole, soucieuse de partager sa passion pour la lecture, et la découverte (sous toutes ses formes) de textes, avec la jeune génération. Elle partage maintenant sa passion du théâtre avec Gérald pour lequel elle participe à de nombreux projets pour 2011 et 2012.

David Busca

Après avoir pas mal « roulé sa bosse » à travers le monde dans le milieu de la restauration, David arrive à Tahiti en 1996. Il s’est fait remarquer pour ses talents d’animateur et de chanteur lors des folles soirées spectacle du restaurant « Apetahi«  à Pirae, en compagnie de Gérald pour des créations telles que « Starmania« . On a pu également applaudir son naturel de chanteur et de comédien lors de productions telles que « Grrease à Tahiti« , « ABBA Follies«  (avec Gérald) et « Anastasia » (avec Catherine). Il se lance ici le nouveau challenge de tenir le public uniquement avec ses talents d’acteur.

Nicolas Arnould

Quoique le plus jeune de cette équipe, Nicolas marque de sa forte personnalité les scènes du Fenua depuis déjà 1993. Beaucoup d’entre nous sont familiers de sa voix car il est le reporter de terrain pour le « Point Info Route » à « Polynésie Première Radio » depuis 2006. Le public averti a pu apprécier ses interventions lors des auditions publiques et internes du « Théâtre Parenthèses » de Patricia Mollié (93/97) lors d’extraits aussi variés que « Don Juan », « La Cerisaie », « Classe Terminale », « Un chat est un chat », « Les deux timides » », « Huis clos », « L’école des femmes », « Le médecin malgré lui », « La double inconstance », « Hamlet », « Le chandelier ».

On a pu également mesurer l’ampleur de sa « tessiture théâtrale » lors de spectacles tels que « Parenthèses présente Parenthèses » et « Les Amants Magnifiques » (1995) ; « Saccabêtises » (1996) ; « Les déchets », « Les moyens » (1997) ; « Les oiseaux » (1998) ; « La révolution des ombres » (1999/2000) ; « Le mythe de la Vahine » «(2005). Depuis 2007 il intervient avec l’Atelier Théâtre au Collège de Tipaerui. Il a clôturé la dernière décennie avec « Les 8 Pêchés Capitaux » (@linéa) et attaque celle-ci en compagnie de Catherine et Gérald avec la promesse de folles créations en rapport avec son talent, pour les mois à venir.

Vetea Welsch

Plus connu jusqu’ici dans le milieu de l’aéronautique en tant que naviguant pour « Air Tahiti« , puis « Air France » et enfin « Air Tahiti Nui » où il remplit actuellement la fonction de chef de cabine, Vetea se lance ici un nouveau défi. Il vient ici s’exprimer, dans un petit rôle certes, mais pour un exercice qui à coup sûr l’aidera dans son métier qui est basé sur la relation à l’autre, l’ouverture et le contact. Motivations maîtresses au théâtre. Gageons que cette expérience sera aussi enrichissante pour lui que pour le public.

La création artistique et la technique :

Mise en scène de Gérald Mingo.

Décors et costumes de Catherine Chanson et Gérald Mingo.

Affiches de Jean Luc Casula.

Création « Sons et Lumières » de Jean Luc Casula.

Des séances spéciales pour les scolaires accompagnées d’un outil pédagogique complet

Ce vaudeville n’est pas adressé qu’au grand public : il est également destiné aux scolaires, collèges et lycées confondus. Afin de conserver l’attention des élèves lors des séances qui leur sont dédiées et de les introduire dans l’univers de Feydeau, Mingo & Chanson leurs proposent une pièce de 1h15, donnée dans le cadre d’un véritable Théâtre de poche, où l’action et les acteurs sont tout proche. Des décors et des costumes soignés dans le style d’époque. Et enfin, une salle entièrement rénovée et climatisée

Avec en introduction, une présentation filmée et en musique à la façon “histoires sans paroles” de la vie au début du XXème siècle : Georges Feydeau, ses contemporains, ses proches et amis, et la mise en situation de la pièce dans cette époque de fin des “Années folles” et d’avant la “grande guerre”.

« Mais ne te promène donc pas toute nue ! »

INFOS PRATIQUES

Le lieu et les dates:

Au Petit Théâtre de la Maison de la Culture

En avant première :

Vendredi 04 février au Petit Théâtre à 18h, pour la presse et les associations.

Séances scolaires : du 07 au 18 février

Matin et après-midi 9h et 13h30 du lundi au vendredi sauf mercredi après midi.

Séances grand public :

Vendredis 11 et 18, Samedis 12 et 19 à 19h30, Dimanches 13 et 20 à 18h30

Tarifs :

Tarif scolaires : 700 Fcfp, gratuité pour les accompagnateurs à raison de 1 pour 10 élèves

Tarifs publics : 2 500 CFP/1 500 CFP (-12 ans)

Billets en vente à la caisse de la Maison de la Culture.

Renseignements au 544 544

Retrouvez toutes les infos sur web.me.com/geraldmingo et www.maisondelaculture.pf

You may also like...