Qui sera le vainqueur de 9 semaines et 1 jour ?

[singlepic id=314 w=320 h=240 float=left]
« 9 semaines » à la découverte des meilleurs talents musicaux de l’Outre-mer et « 1 jour » sur la scène des Francofolies de la Rochelle… C’est la formule magique du concours du même nom, qui séduit de nombreux artistes du fenua. Après le casting, 8 artistes ont été sélectionnés ; ils joueront avec leurs acolytes de Nouvelle-Calédonie et de Wallis et Futuna sur la scène du Grand Théâtre de la Maison de la Culture le 12 mai prochain… Prêts à encourager votre artiste préféré ?!

Depuis 6 ans, RFO fait le tour des océans pour partir à la rencontre des meilleures voix des régions d’Outre-mer, afin de faire découvrir au public leur talent  et de leur offrir une scène à la mesure de leur virtuosité : les Francofolies de la Rochelle ! Tikahiri, Raimama Bareille, ces noms vont sont familiers ? Normal, ce sont les vainqueurs 2008 et 2009 du concours 9 semaines et un jour. L’occasion de faire un petit retour sur leur expérience…

Raimana Bareille

Il a envoûté le jury avec sa voix de velours et ses compositions très personnelles, trait d’union entre la musique polynésienne traditionnelle et l’acoustique moderne. Guitariste autodidacte, Raimana joue dans le groupe Manaiki, avec qui il continue de tourner sur les scènes des hôtels et bars de la place. Il s’est présenté l’an dernier au concours car « c’est le seul événement musical local qui ait une portée et un retentissement national », explique-t-il. « Nous sommes jugés par des artistes connus, comme Laurent Voulzy, ce qui est tout de même valorisant. J’ai été surpris et très heureux de gagner, d’autant que lorsque l’on est autodidacte, il est difficile de situer son niveau. Mais ce concours est avant tout une expérience très enrichissante sur le plan humain, grâce aux rencontres avec les autres artistes de l’outre-mer, avec lesquels on se ressemble beaucoup, musicalement parlant. Nous avons pu échanger et partager nos univers ». Et alors Raimana, jouer devant 15 000 personnes, ca fait quoi ? « Le trac est énorme ! Je me suis senti très seul sur scène les premières secondes, planté là avec ma guitare devant ces milliers de spectateurs. C’est assez surréaliste comme sensation ! Et puis dès les premières notes, tout s’envole et on ne pense plus qu’à jouer. Le public était très réceptif et leurs applaudissements m’ont transporté. Quelle chance d’avoir pu vivre cette scène… Aujourd’hui, avec le recul, je dirais que ce concours m’a fait gagner en assurance et en maturité, et m’a aussi permis de m’ouvrir davantage en terme de musique. »

Tikahiri

Vous connaissez tous cette formation musicale pour le moins surprenante, au style incomparable et inimitable. Tikahiri vient d’ailleurs de sortir son second album, « Merahi kerekere », qui connaît un grand succès. Les frères Salmon avaient remporté l’édition 2009 du concours 9 semaines et 1 jour, créant la surprise aux Francofolies de la Rochelle, ainsi que dans les autres lieux où ils ont eu l’occasion de jouer. Il faut dire que nos rockeurs paumotu ne passent pas inaperçus ! Et même si ils semblent avoir la scène « dans la peau », se produire devant 15 000 personnes fait toujours un petit quelque chose…. N’est-ce pas Aroma ? « C’est incroyable comme expérience. La foule de spectateurs ressemblent à une marée humaine, elle bouge comme la houle et les applaudissements font l’effet d’un tsunami ! Le son est tellement puissant – pas agressif – qu’il te traverse le corps. Ca n’a rien à voir avec les autres concerts, c’est d’une intensité inouïe. Rien que pour chanter une chanson sur cette scène tout le reste valait le coup. Tu n’as qu’une envie ensuite : recommencer. Avec Tikihari, c’est notre objectif. » Message reçu. En attendant, la carrière musicale du groupe est bien lancée.

Le cru 2010

Plus d’une vingtaine de candidats se sont présentés au casting le 3 mars dernier, devant un jury composé de Jacquot Tiatia (régisseur de la Maison de la Culture), Julien Mai (directeur de Heiva Nui), Heia Parau (chargée de communication à RFO), Frédéric Rossoni (chef de la grande harmonie du Conservatoire) et d’artistes locaux (Matani Kainuku, Teiva LC). Chacun d’entre eux a interprété une chanson en live accompagné ou pas d’un musicien. Ils ont été jugés sur leur présence sur scène, la musique, le texte de leur chanson et bien sûr, leur voix. Connus, pas connus, mais tous passionnés par la musique, ils ont donné le meilleur d’eux même. Seuls 8 d’entre eux ont été sélectionnés et il n’en restera bientôt plus que 4 pour représenter la Polynésie au concert du Pacifique le 12 mai au Grand Théâtre, aux cotés des 4 Calédoniens et 4 Wallisiens. A l’issue de ce concert, le jury national désignera le grand vainqueur de chaque région… Suspens !!!

Les 8 artistes dors et déjà pré-séléctionnés bénéficient d’une promotion de leur chanson sur les antennes télé et radio de RFO Polynésie durant plusieurs semaines, bandes annonces, portrait et interview télé et radio. Ils ont ainsi l’opportunité d’interpréter leur chanson inédite et de séduire le public, qui est partie prenante de ce concours puisqu’il aura eu la possibilité de voter pour son artiste préféré  !

Les 8 présélectionnés :

N° 1 – NOHORAI Fabien, dit NAHO : Reggae

N° 2 – PAILHON Edith: Soul

N° 3 – TAUIRA Temake: Musique locale

N° 4 – FERNANDEZ Vaheana : Pop dance

N° 5 – CHOUAN Heimana : Pop Reggae

N° 6 – MATARERE Guillaume : Chant contemporain polynésien

N° 7 – ATENI Mauarii: Musique locale

N° 8 – OHOTUA Rataro, dit RATARO : Musique locale

Où et quand ?

– Grand Théâtre de la Maison de la Culture

– Mercredi 12 mai, à 19h30

– Tarifs : 2000 Fcfp

+ d’infos : 544 544 – www.maisondelaculture.pf

You may also like...