La commune de Papeete fête ses 120 ans !

[singlepic id=313 w=320 h=240 float=left]
Le 20 mai 2010, la commune de Papeete aura 120 ans. À cette occasion, la municipalité a souhaité mettre en place pendant une semaine un ensemble de manifestations et d’initiatives pour fêter son anniversaire. Au-delà de cette célébration symbolique, voici une occasion de replonger dans le passé de la ville, mais aussi de mettre en valeur toutes ces personnes qui s’emploient à faire vivre la culture et le sport à Papeete.

Un peu d’histoire !

La création de la « ville » de Pape’ete (corbeille d’eau) est l’oeuvre du pasteur William Pasco de la London Missionary Society. Celui-ci se prit d’intérêt pour le site, et y fonda le 14 avril 1818 un port sur le lieu-dit de Paofai, avec l’établissement d’un temple en bois et d’une école. En 1827, afin de se rapprocher du temple, la reine Pomare quitta sa résidence d’Arue pour s’installer à Papeete. Un événement qui fit naître la capitale de Tahiti ! Mais c’est véritablement le décret présenté au président de la République française Sadi CARNOT, le 20 mai 1890, qui institua la commune de Papeete. Ce chef-lieu des Etablissements Français de l’Océanie ( E.F.O.) a été créé en considération de « l’importance de la ville », principal centre commercial des archipels environnants et dont la population s’élevait alors à 3 500 habitants, sachant qu’au même moment, on estimait à environ 25 000 le nombre d’habitants dans toute la Polynésie*. …

En 1990, pour son centième anniversaire, Papeete a célébré l’évènement en inaugurant son nouvel hôtel de ville à l’architecture inspirée du Palais de la Reine Pomare. Que de chemin parcouru entre le mandat du premier maire François Cardella, élu le 20 mai 1890, et le maire actuel, Michel Buillard ! Au fil des années, le petit village rural où chevaux et bicyclettes circulaient librement a laissé place à la ville moderne que nous connaissons aujourd’hui.

Par ici le programme !

L’événement est organisé par l’association des employés de la mairie, « Te mau rave ohipa no te fare oire no Papeete », présidée par Roméo Tauraa. C’est un panel d’animations culturelles, artisanales et sportives qui sera proposé au public, représentatif des traditions d’hier à aujourd’hui.

Du lundi 17 au dimanche 23 mai

De 9h à 20h

Exposition concours et démonstrations d’artisanat (tressage, sculpture, tifaifai, etc.), prestations de danse, de chants, concours de chars fleuris, défilés, concours de danse (traditionnelle et moderne), concours sportifs (va’a tau’iti, tuaro ma’ohi, pêche lagonaire, marathons, etc.), musique locale, et bien d’autres réjouissances !

Pour le programme détaillé : www.ville-papeete.pf

Papeete d’antan…

17 au 21 mai, à 17h30

Rétrospective en images sur grand écran : « Papeete d’antan », avec les films de l’ICA, qui a sélectionné parmi ses milliers d’heures d’archives des séquences représentatives de 5 thématiques, afin de dresser un panorama du Papeete d’hier le plus fidèle et varié qu’il soit !

Fêtes de la jeunesse à Papeete dans les années 60

Témoignage unique sur les sports scolaires dans la Polynésie des années 60 et 70, ce module présentera les fêtes de la jeunesse à Tahiti, filmées par le monsieur « cinéma » de l’époque, Jean Manjard. On y découvre les préparatifs de la première fête organisée en 1962, les répétitions, le défilé dans les rues de Papeete et la fête en elle-même avec ses grands mouvements d’ensemble, ses acrobates, ses danses folkloriques d’ici et d’ailleurs. C’est toute une génération qui se retrouvera sur ces images, en short et maillot !

Le retour du Bataillon du Pacifique en 1946

En 1946, Charles Hollande embarque sur le Sagittaire et filme son voyage. Ce navire ramène à Tahiti et Nouméa, après 6 ans de guerre, les rescapés du Bataillon du Pacifique. A bord, dans une ambiance euphorique, les volontaires du Bataillon du Pacifique, les marins FNFL, les gendarmes et les civils fraternisent. Ce sera un beau voyage qui marquera la fin de cinq années de souffrance. En avril 1946, le navire franchit la passe de Papeete, la liesse populaire est au rendez-vous et les retrouvailles émouvantes.

Les fêtes du Tiurai

Le « Tiurai » d’antan (les fêtes de juillet) symbolise la joie de vivre et l’attachement à leur culture des Polynésiens. Concours de danse tahitienne, courses de pirogues, sports traditionnels, manèges et baraques foraines, l’          ICA nous restitue des images magnifiques et pittoresques des Tiurai entre 1952 à 1970.

La pêche autrefois

Pêche au filet, à la ligne, au harpon, pour attraper crabes, varo ou bonites, découvrez, de la pointe Vénus à la presqu’île de Tahiti, quelles étaient les techniques de pêche de nos grands-parents ! De nombreuses séquences proviennent du fonds Guilbert, qui tourna des courts-métrages sur la pêche ; des films souvent mis en scène mais où les gestes des anciens demeurent des instants de vérité.

–  Papeete dans les années 50/60

Quand on pense au Tahiti d’autrefois, on imagine la Bounty entrant dans la rade de Papeete, les danseuses accueillir avec émoi les navires, les touristes qui débarquant, éberlués par tant de dépaysement et l’animation tranquille des rues ombragées de la « capitale »… Et bien c’est tout cela que l’ICA vous invite à regarder lors ce module pour lequel de superbes séquences ont été choisies.

Pratique

Célébration des 120 ans de la commune de Pappete

Du 17 au 23 mai, de 9h à 19h30

Animations variées (projections de films, défilées, artisanat, danse, musique, sport, etc.)

Mairie de Papeete

* Source : http://www.ispf.pf/ISPF/EnqRep/Recensement/Demographie.aspx

You may also like...