Mais qui est le dieu Tu ?

[singlepic id=123 w=320 h=240 float=left]Le dieu Tu fait parti du panthéon Mangarévien, avec Rongo et Rao.

Sa statue, conservée au Musée du Vatican à Rome, fera le voyage de Paris à Tahiti, lors de l’exposition Mangareva, afin d’être dévoilée au public. Zoom sur une statue aussi sacrée que surprenante.

Les statues de divinités et objets rituels, actuellement rassemblés dans l’exposition « Mangareva, panthéon de Polynésie » au Musée du quai Branly à Paris, sont attendus avec impatience au Musée de Tahiti et des Îles – Te Fare Manaha. Ces objets, véritables miraculés de la conversion au christianisme de la population des îles Gambier, ont été pour la plupart envoyés en Europe au début du 19ème siècle par des missionnaires. Les objets présentés dans cette exposition proviennent de prestigieux musées des quatre coins du globe. Pour la première fois, ces représentations divines sont réunies pour raconter l’histoire de Mangareva. Parmi elles, la statue du dieu Tu, que l’on vous présente en « avant-première » !

Tu était le principal dieu dédié au pourvoi de la nourriture et notamment de l’arbre à pain, le mei. Associée à la fertilité, sa statue est étonnante, autant par son aspect que par sa simplicité. Elle a une forme humaine relativement réaliste qui tranche avec la plupart des oeuvres polynésiennes, aux contours souvent abstraits. Cependant, si les bras de cette statue ont été cassés, elle possède toujours ses quatre jambes… Ce qui est pour le moins surréaliste ! Plusieurs hypothèses ont été avancées quant à cette particularité, mais sans qu’aucune certitude ne puisse être établie.
Tu a été sculpté dans un bois extrêmement dense, qui n’a pas encore été identifié ni daté, contrairement à de nombreuses statues de Mangareva. Les essences sont généralement le miro et exceptionnellement le tamanu. Les datations sont le plus souvent comprises entre 1650 et 1690.
Tu mesure 111 cm sur une épaisseur de 31,5 cm. D’après le père Laval, chef de la mission catholique des Gambier à partir de 1834, il fut la plus importante figure de divinité de l’archipel, puisqu’il fut invoqué sur le marae le plus sacré de l’île, Te Kehika, qui appartenait à la chefferie dominante de Rikitea – dont Te Maputeoa fut le dernier Roi. Ce marae fut mis à sac par les Mangaréviens en 1835 sur ordre de leur chef, en accord avec la volonté des missionnaires de Picpus. Tu, ainsi que quelques autres statues, furent conservées par les missionnaires pour être expédiées au roi des Français et au Pape à Rome, comme preuve de la réussite de l’évangélisation des peuples des mers du Sud.


L’exposition Mangareva : Où et quand ?

– Musée de Tahiti et des Iles – Te Fare Manaha
– Du 20 juin au 24 septembre
– Du mardi au samedi, de 9h30 à 17h30
– Entrée : 600 Fcfp / gratuit pour les moins de 18 ans et les scolaires
– Renseignements au 54 84 35

You may also like...